Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

vendredi 4 février 2011

Purge - Sofi OKSANEN

purge

Stock, 25 août 2010, 399 pages

Résumé de l'éditeur :

En 1992, l'Union soviétique s'effondre et la population estonienne fête le départ des Russes.
Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes. Ainsi, quand elle trouve la jeune Zara dans son jardin, qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Mais finalement ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille se révélera, en lien avec le temps de l'occupation soviétique. Aliide a en effet aimé un homme, Hans, un résistant.

Quarante ans plus tard, c'est au tour de Zara de venir chercher protection, et la vieille dame va décider de la lui accorder jusqu'au bout, quel qu'en soit le prix.

Mon avis :

Voici un roman comme je les aime, avec des histoires "à tiroir" qui s'emboitent les unes dans les autres.

D'abord, parce qu'il faut bien commencer par quelque chose, il y a l'Histoire de ce petit pays d'Estonie envahit par les russes, puis les allemands, puis les russes.

Ensuite, l'histoire d'amour à sens unique entre Aliide et Hans, car Hans n'aime que la soeur d'Aliide alors que celle-ci fait tout pour garder Hans auprès d'elle. Tragique.

Puis, il y a aussi les méthodes russes : espions, interrogatoires, purges, déportations.

Et ses mouches, dès le début, et tout le long du récit. Cette présence qui sera expliquée dans les dernières pages.

Manipulations : Martin se sert d'Aliide qui se sert de Martin pour garder Hans auprès d'elle.

Enfin, la vie de Zara, la petite fille, qui a succombée aux sirènes de l'Ouest et qui, prostituée, décide de s'enfuire.

En revanche, je ne me suis toujours pas faite aux noms estoniens....

J'ai longtemps cru que la photo de couverture était une gargouille, mais c'est en fait la main d'une vieille femme. Et quelle vieille femme, car Aliide tient la dragée haute à l'Histoire et à la mafia.

Un très beau portrait de femme tout en ombres et lumières.

L'image que je retiendrai :

Celle de la vieille main de la couverture capable d'accomplir encore plein de choses pour sauver sa famille, même si elle pratique la politique de la terre brûlée.

livre_voyageur Merci Aifelle pour ce livre voyageur.

Posté par wakinasimba à 17:28 - Auteurs en O - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,



Commentaires sur Purge - Sofi OKSANEN

    J'ai moi aussi adoré ce roman !
    Merci pour cette chronique qui m'a rappelé un excellent moment de lecture !
    Amitiés

    Posté par Richard, vendredi 4 février 2011 à 19:52 | | Répondre
  • ça y est, tu l'as trouvé ?

    heureuse que cela t'ait plu !

    Posté par Lystig, vendredi 4 février 2011 à 19:59 | | Répondre
  • Bonsoir, je me rends compte que je n'ai pas adoré ce roman, surtout la partie contemporaine. J'ai d'ailleurs eu du mal à entrer dedans. Mais la partie qui se déroule dans le passé avec la jalousie comme moteur est prenante. Bonne soirée.

    Posté par dasola, vendredi 4 février 2011 à 21:00 | | Répondre
  • ce livre est sur ma LAL.

    Posté par alinea, vendredi 4 février 2011 à 21:20 | | Répondre
  • Il est aussi dans mes prévisions de lecture mais rien ne presse...

    Posté par kathel, vendredi 4 février 2011 à 22:18 | | Répondre
  • il me fait un peu peur ce livre

    Posté par yueyin, vendredi 4 février 2011 à 23:28 | | Répondre
  • Je suis contente qu'il t'ait plu, c'est une histoire captivante et terrible et je vois que la couverture continue à intriguer.

    Posté par Aifelle, samedi 5 février 2011 à 06:54 | | Répondre
  • Un superbe livre ! ♥

    Posté par Leiloona, samedi 5 février 2011 à 08:21 | | Répondre
  • Je l'ai aussi lu grâce à Aifelle! (depuis il est à la bibli, mais j'étais impatiente)Très fort ce roman.

    Posté par keisha, samedi 5 février 2011 à 09:28 | | Répondre
  • il est dans ma PAL

    Posté par Anne Sophie, samedi 5 février 2011 à 09:50 | | Répondre
  • Un livre terriblement marquant !

    Posté par clara, samedi 5 février 2011 à 10:32 | | Répondre
  • Celui-là, je le lirai dès qu'il sortira en poche. Genre dans 2 ans! )

    Posté par Karine:), samedi 5 février 2011 à 14:05 | | Répondre
  • J'aime aussi les romans à tiroirs. Je finirai par le lire !

    Posté par Manu, samedi 5 février 2011 à 19:47 | | Répondre
  • Pareil que Karine, j'attends sa sortie en poche mais deux ans , je trouve ça un peu long !!

    Posté par Anne, samedi 5 février 2011 à 20:42 | | Répondre
  • Je retiendrai aussi l'image de cette main mais plutôt vieillie et chassant les mouches.
    Tu as écrit un beau billet.

    Posté par Fransoaz, dimanche 6 février 2011 à 12:15 | | Répondre
  • Toujours pas lu... C'est énervant tous ces livres pour lesquels on se dit "ah mince c'est vrai que je voulais lire celui-là aussi..."

    Posté par Hathaway, dimanche 6 février 2011 à 14:22 | | Répondre
  • un grand roman!

    Posté par lasardine, mardi 8 février 2011 à 18:27 | | Répondre
  • Oui, c'est vraiment un roman très fort qui ne laisse pas indifférent !!!

    Posté par Marie, jeudi 10 février 2011 à 12:18 | | Répondre
  • Il est dans ma PAL! J'ai hâte de le lire!

    Posté par simaé, jeudi 10 février 2011 à 16:57 | | Répondre
  • A propos de la couverture et de cette main, j'ai lu dans une analyse que l'auteur s'était beaucoup documenté sur les comportements des femmes torturées, violées. Elles manifestent toutes, à la moindre émotion, un tremblement des mains qui manifeste et leur honte et la peur que cela ne se reproduise. Par ailleurs, tu écris "un beau portrait de femme", moi je l'aurais écrit au pluriel. La fuite de Zara est un moment très prenant du récit. Par contre, je n'ai pas compris la fin, ces documents ... J'espère que l'on pourra m'éclairer. Un roman très fort d'une auteur jeune, cela promet !

    Posté par Lily, vendredi 11 février 2011 à 07:36 | | Répondre
  • Coup de coeur incontestable pour moi !

    Posté par Bene, vendredi 11 février 2011 à 11:17 | | Répondre
  • Arfff, tellement d'éloges, partout...
    Sa lecture me fait peur, peur d'être déçue !

    Posté par Boulie, lundi 14 février 2011 à 12:56 | | Répondre
Nouveau commentaire