Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Un repas en hiver - Hubert MINGARELLI

41BH39bfzbL

Stock, 22 août 2012, 144 pages

Résumé de l'éditeur :

Trois hommes, las des fusillades, prennent la route un matin, et avancent péniblement dans la neige, le ventre vide et les pensées tournées vers leur vie civile, sans autre choix que de prendre part à une chasse à l'homme à laquelle ils ne croient pas.

Ce jour-là, ils débusquent presque malgré eux un Juif caché dans la forêt et, soucieux de se nourrir et de retarder leur retour au camp, ils vont procéder dans une maison abandonnée à la laborieuse préparation d'un repas avec le peu de vivres dont ils disposent.

Les hommes doivent trouver de quoi faire du feu et réussir à porter à ébullition une casserole d'eau. Ils en viennent à brûler le banc sur lequel ils sont assis, ainsi que la porte derrière laquelle ils ont isolé le Juif.

Autour de la table trois soldats allemands, un jeune Juif et un Polonais de passage dont l'antisémitisme affiché va, contre toute attente, réveiller chez les soldats un sentiment de fraternité vis-à-vis de leur proie.

Mon avis :

Qu'il fait froid dans ce roman, un vrai livre de saison.

Le froid transperce les soldats, hésitants à fumer leur cigarette. Bizarrement, c'est le Juif qu'ils capturent qui est le mieux habiller pour affronter le temps polaire.

Même dans la maison abandonnée qu'ils trouvent, il fait froid. Qu'elle m'a parue étrange, leur hésitation à faire brûler le banc pour se réchauffer. Comme si s'asseoir par terre était au-dessus de leur force, et les auraient amener à s'asseoir au sol, comme leur prisonnier.

Des hommes ordinaires que ces soldats, dans une situation pas ordinaire. Ils ne rêvent que de vie civil, s'inquiètent pour leurs enfants.

Un roman dont l'ambiance m'a fait penser aux écrits de Philippe Claudel : le lecteur est projeté d'emblée dans une région sans nom, au coeur du maëlstrom. Des personnages qui subissent ce qui leur arrive.

Un "beau" repas, qui m'a fait penser au film "Joyeux Noël".

L'image que je retiendrai :

Celle du flocon sur le bonnet du prisonnier.

Posté par Alex mot a mots à 12:41 - Auteurs en M - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :



Commentaires sur Un repas en hiver - Hubert MINGARELLI

  • Il m'a l'air pas mal du tout ! J'essaie de le retenir ! J'aime l'image du flocon égaré sur le bonnet !

    Posté par Asphodèle, lundi 17 décembre 2012 à 12:54 | | Répondre
    • Pas forcément gaie à lire, mais fort intéressant.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 18 décembre 2012 à 09:29 | | Répondre
  • un livre que j'ai noté...

    au passage, je te tague, si tu ne l'as pas déjà été !

    Posté par Lystig, lundi 17 décembre 2012 à 13:35 | | Répondre
    • Tiens, il y avait longtemps que je n'avais pas été taguée...

      Posté par Alex mot a mots, mardi 18 décembre 2012 à 09:30 | | Répondre
  • Je crois qu'à ce jour c'est ma meilleure lecture de la rentrée littéraire.

    Posté par aifelle1, lundi 17 décembre 2012 à 13:38 | | Répondre
  • Je n'avais pas encore remarqué ce livre mais ton billet donne très envie. D'ailleurs, j'ai bien envie aussi de me refaire une petite séance de Joyeux Noël

    Posté par zarline, lundi 17 décembre 2012 à 18:25 | | Répondre
    • Le film est plus optimiste et un tantinet moins noir que le roman.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 18 décembre 2012 à 09:31 | | Répondre
  • J'ai vraiment beaucoup aimé. Un très beau roman, je suis content que tu ais apprécié cette lecture.

    Posté par jerome, lundi 17 décembre 2012 à 19:43 | | Répondre
  • ohoh , il faut que je lise celui-là !

    Posté par clara, lundi 17 décembre 2012 à 20:57 | | Répondre
    • Il serait en effet dommage que tu passes à côté.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 18 décembre 2012 à 09:31 | | Répondre
  • je le note de suite, il a l'air de faire l'unanimité !

    Posté par Anne Sophie, lundi 17 décembre 2012 à 22:19 | | Répondre
  • je note même si c'est un livre qui ne réchauffe pas. je n'ai pour le moment , pas lu de critique, alors ce livre m'intrigue.

    Posté par pyrausta, mardi 18 décembre 2012 à 10:44 | | Répondre
  • Le sujet de ce roman m'a fait peur, alors je ne m'y suis pas plongée...

    Posté par Géraldine, mardi 18 décembre 2012 à 22:25 | | Répondre
    • C'est vrai que le thème de la guerre n'est pas des plus gai....

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 6 janvier 2013 à 17:08 | | Répondre
  • De cet auteur j'ai lu "marcher sur la rivière", bouleversant !
    Ici le thème est bien différent mais pourquoi pas ?!

    Posté par Mélusine, jeudi 20 décembre 2012 à 10:04 | | Répondre
    • C'est malin, je note le titre que tu donnes, maintenant...

      Posté par Alex mot a mots, jeudi 20 décembre 2012 à 10:30 | | Répondre
  • Avant d'avoir lu ta comparaison, je pensais au film "Joyeux Noël" aussi.
    A bientôt Alex

    Posté par Syl., vendredi 21 décembre 2012 à 13:15 | | Répondre
  • Merci pour ce billet qui me donne très envie de le lire, je le rajoute à ma liste à lire.

    Posté par Cherbouquin, lundi 31 décembre 2012 à 09:58 | | Répondre
    • J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 6 janvier 2013 à 17:08 | | Répondre
Nouveau commentaire