Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

La démesure - Céline RAPHAEL

51zuC3qvS4L

Soumise à la violence d'un père

Max Milo Editions, 17 janvier 2013, 192 pages

Résumé de l'éditeur :

Céline est privée de nourriture, battue des années durant, enfermée. Elle craint chaque week-end pour sa vie, travaille, travaille encore, pour briller et jouer les pianistes prodiges en gardant le secret sur l'horreur de sa vie familiale et, autour d'elle, un silence assourdissant.

Comment suspecter l'horreur de la servitude' sous les atours de l'excellence ? L'exigence absolue de la perfection qui devient justification de tous les excès et de tous les abus et qui mystifie l'entourage d'autant plus facilement que cette esclave n'est aps affectée à une tâche de souillon mais à une production artistique réservée aux élites ?

Mon avis :

Rien de romancé dans ce livre, juste le témoignage de Céline sur son enfance maltraitée. C'est le récit d'une adulte qui revient sur ses douloureuses années d'enfance et son asservissement à un père tyrannique, sans pathos.

Céline décrit la montée en puissance du joug de son père, comment les punitions, au départ anodines, se transforment en corrections et privation d'alimentation. Parce que chacun sait qu'une bonne fessée à toujours remis les idées en place aux enfants (hum....).

Comment la jeune fille, grâce à une infirmière scolaire parvient à fuire le pouvoir de nuisance de son père qui exige toujours plus d'elle.

La réalité des services sociaux, également, qui ne proposent que des situations provisoires, quand les ados ont besoin de stabilité.

La description d'un père qui refuse de reconnaître sa responsabilité, persuadé que tout le monde se ligue contre lui ; d'une mère impuissante à protéger sa fille ; d'une petite soeur qui souffre plus que sa soeur aînée.

J'ai beaucoup aimé la postface deDaniel Rousseau qui nous rappelle qu'il n'y a pas si longtemps, il existait dans notre beau pays des "tours" chargées de recueillir les nouveaux-nés abandonnés dont 9 sur 10 mourraient.

L'image que je retiendrai :

Celle de la salle de jeu dans laquelle se trouve le piano, devenue salle de torture.

 

Je remercie les Editions Max Milo de m'avoir fait parvenir ce livre en avant-première.

Posté par Alex mot a mots à 12:32 - Auteurs en R - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :



Commentaires sur La démesure - Céline RAPHAEL

  • Il vient de sortir? Parce que j'avais entendu une interview de l'auteur (télé , radio je ne sais plus), à moins qu'il y ait deux livres qui traitent du même sujet peut-être...
    Il t'a plu ? (en dehors de la postface).

    Posté par sous les galets, vendredi 15 mars 2013 à 12:53 | | Répondre
    • Il est sorti en février. Il ma plu ? Sans plus.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 15 mars 2013 à 17:19 | | Répondre
  • J'ai entendu l'auteure, mais bon, j'ai préféré ne pas lire son bouquin, je ne suis pas fan des témoignages de ce genre

    Posté par Yv, vendredi 15 mars 2013 à 13:05 | | Répondre
    • Une histoire difficile à lire, comme elle a été difficile à vivre.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 15 mars 2013 à 17:19 | | Répondre
  • Un récit terrible. J'ai écouté l'auteure lors d'une émission de France Inter : intéressant mais flippant. Bises

    Posté par Philisine Cave, vendredi 15 mars 2013 à 13:20 | | Répondre
  • ça a l'air vraiment dur comme récit :/

    Posté par Manoon, vendredi 15 mars 2013 à 14:03 | | Répondre
  • Ah oui, pas très gaie cette histoire.

    Posté par Camille/Moka, vendredi 15 mars 2013 à 17:37 | | Répondre
  • j'ai préféré m'abstenir...

    Posté par clara, vendredi 15 mars 2013 à 18:00 | | Répondre
    • Je te comprends, c'est un roman et une vie très triste.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 mars 2013 à 10:18 | | Répondre
  • Un petit coucou en passant pour te souhaiter un bon week-end .
    Maman mule

    Posté par lameredelamule, vendredi 15 mars 2013 à 20:59 | | Répondre
  • Donc c'est Cindirella au piano aqueux et à la queue du maître
    Bisous du samedi

    Posté par HIL le Rhodan, samedi 16 mars 2013 à 07:43 | | Répondre
    • Cindirella ? Tu nous la fais anglo-saxonne ?
      Biz

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 mars 2013 à 10:19 | | Répondre
  • c'est peut être égoiste de ma part, mais je n'en peux plus des livres sur les enfances malheureuses. Overdose ! j'en n'ai trop lu c'est comme les livres sur la guerre, j'en ai trop lu.

    Posté par 100drine, samedi 16 mars 2013 à 10:27 | | Répondre
    • Je te comprends, j'ai une overdose des romans sur la guerre en ce moment.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 mars 2013 à 10:19 | | Répondre
  • Moi aussi j'ai vu l'auteur dans l'émission Thé ou café. Pour autant ce témoignage ne me tente pas du tout. Le thème est vraiment dur !

    Posté par jerome, samedi 16 mars 2013 à 17:51 | | Répondre
  • Ah moi ça me tente beaucoup ce bouquin. J'aime ce genre de thème.

    Posté par Profil supprimé, samedi 16 mars 2013 à 22:51 | | Répondre
  • Il est dans ma LAL mais pour le moment je ne souhaite pas ce genre de lecture....

    Posté par Mélusine, dimanche 17 mars 2013 à 08:14 | | Répondre
  • pourquoi pas...

    Posté par Lystig, dimanche 17 mars 2013 à 23:04 | | Répondre
    • Tu veux que je te l'envoi contre le Frederic Mars en échange ?

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 mars 2013 à 10:22 | | Répondre
      • oui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        Posté par Lystig, lundi 18 mars 2013 à 21:39 | | Répondre
      • OK, il part demain.
        Biz

        Posté par Alex mot a mots, mardi 19 mars 2013 à 10:49 | | Répondre
      • je ne peux aller à la poste avant lundi...

        Posté par Lystig, mardi 19 mars 2013 à 22:32 | | Répondre
  • J'ai découvert cette auteure dans le magazine de la santé, où dans la rubrique "l'invité" elle venait parler de sa souffrance. Bien envie de lire ce témoignage....

    Posté par Mamya, lundi 18 mars 2013 à 18:49 | | Répondre
  • Je crosi que l'auteur en a parlé, à france Musique. Bon titre!

    Posté par keisha, mercredi 20 mars 2013 à 16:25 | | Répondre
  • je l'ai lu en 3 heures c'est prenant et terrifiant et tellement vrai

    Posté par anme, vendredi 28 juin 2013 à 12:50 | | Répondre
Nouveau commentaire