Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

L'enfant bleu - Henry BAUCHAU

518I6VUalYL

J'ai lu, 20 septembre 2007, 317 pages

Résumé de l'éditeur :

A Paris, dans un hôpital de jour, Véronique, psychanalyste, prend en charge Orion, un jeune adolescent gravement perturbé. Malgré ses difficultés, elle discerne qu'il est doué d'une imagination puissante et entreprend de l'orienter vers le dessin et la sculpture.

Les chemins de la création et ceux de la vie quotidienne sont semés d'incertitudes et d'échecs, mais dans ses "dictées d'angoisse", Orion parvient à s'ouvrir à la parole et à mettre en mots ce qui le hante. Au fil des années et suivant des voies inusitées, l'œuvre - l'œuvre intérieure et l'œuvre artistique - apparaît et s'affirme.

Le délire, la confusion, les surprenants effets de l'art en actes, la patience des déliants qui partagent les efforts du "peuple du désastre" (les handicapés), le mystère indicible de la souffrance que combat l'opiniâtre espérance, tels sont les thèmes de ce livre où Henry Bauchau a versé beaucoup de son expérience de la psychose et de l'analyse pour atteindre, au-delà du vécu, à la vie du roman.

Sous le signe de l'espoir, la présence fugitive de "l'enfant bleu" éclaire Orion et Véronique sur un chemin de compassion.

Mon avis :

Un sentiment de malaise qui ne m'a pas quitté du début à la fin de ce livre dur à lire.

Ils me prenaient littéralement la tête, les "On ne sait pas" d'Orion. Et sur plus de 300 pages, c'est long.

Je n'étais pas préparé à cette lecture - rencontre et je ne l'aurai sans doute jamais fait si mon club lecture ne l'avait pas proposé. Je m'attendais à quelque chose de plus léger, traité avec humour et recul. Rien de tout ça dans ce roman qui nous plonge littéralement dedans.

Un livre que je vais me dépêcher d'oublier pour ne pas que subsiste cette angoisse qu'Orion a réussi à me communiquer. La vie est déjà bien assez difficile comme cela.

L'image que je retiendrai :

"On ne sait pas".....

 

84813305_o

Posté par Alex mot a mots à 12:06 - Auteurs en B - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :



Commentaires sur L'enfant bleu - Henry BAUCHAU

  • C'est un livre de Bauchau qu'il me reste à lire.
    Bon week end.

    Posté par Bonheur du Jour, samedi 20 avril 2013 à 14:17 | | Répondre
    • Et bon courage, car je n'ai vraiment pas aimé.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 21 avril 2013 à 18:30 | | Répondre
  • Je cherche depuis un moment avec quel titre commencer pour connaître Bauchau; celui là me tenait parce que je trouve le titre très beau...mais ce que tu écris me refroidit...

    Posté par sous les galets, samedi 20 avril 2013 à 20:33 | | Répondre
  • J'aime bien ta conclusion
    Bisous endimanchés

    Posté par HIL le Rhodan, dimanche 21 avril 2013 à 06:37 | | Répondre
  • J'avais récupéré ce livre lors d'un désherbage de bibliotheque car j'aime beaucoup l'auteur. Je ne l'ai pas encore lu. Je vais tenter d'oublier ton avis avant de le commencer. De toute façon, je ne pense pas le lire dans les prochains mois. J'ai le temps d'oublier.

    Posté par Jostein, dimanche 21 avril 2013 à 08:49 | | Répondre
    • Oui, de quoi l'oublier deux fois. En espérant qu'il te plaise tout de même.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 21 avril 2013 à 18:33 | | Répondre
  • Je passe, pas trop envie de lire ce genre de roman en général et encore moins en ce moment.

    Posté par saxaoul, dimanche 21 avril 2013 à 10:43 | | Répondre
  • Le sentiment de malaise que tu as éprouvé me tient à l'écart ...

    Posté par cristie, dimanche 21 avril 2013 à 15:29 | | Répondre
  • Dans ma pal depuis foooort longtemps...

    Posté par Un autre endroit, dimanche 21 avril 2013 à 16:31 | | Répondre
    • Pas envie de le lire à ce point ? Tu m'étonnes.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 21 avril 2013 à 18:35 | | Répondre
  • A chaque fois que je viens sur ton blog...mon anti-virus s'emballe !

    Posté par Un autre endroit, dimanche 21 avril 2013 à 16:32 | | Répondre
    • Flûte, toi aussi ?! Le problème, c'est que je ne sais pas quoi faire, car cela ne m'arrive pas..... Désolée.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 21 avril 2013 à 18:34 | | Répondre
  • Ohlala, une lecture qui fait monter le niveau de mauvais stress ? Pas pour moi !

    Posté par clara, dimanche 21 avril 2013 à 17:10 | | Répondre
    • Disons qu'il faut être bien zen et détendu pour le lire.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 21 avril 2013 à 18:35 | | Répondre
  • Moi, j'ai adoré ce livre, comme tout ce que j'ai lu de Bauchau d'ailleurs. C'est vrai que c'est particulier comme univers. Moi j'aime beaucoup.

    Posté par sylire, dimanche 21 avril 2013 à 20:51 | | Répondre
  • Alors vite un peu de légerté !
    "En cette saison printanière de l'année quand l'air est doux et plaisant, ce serait une injure à la nature et vraiment dommage de ne pas aller dehors voir sa magnificence et partager sa façon de relier le ciel et la terre" Enfin le soleil est là...
    Une envie de fleurir la maison et la vie !
    Mary

    Posté par Une page ecrite, dimanche 21 avril 2013 à 21:46 | | Répondre
  • Tu as raison, allons faire un tour au jardin, histoire de se changer les idées...

    Posté par Alex mot a mots, lundi 22 avril 2013 à 08:33 | | Répondre
  • Sentir un malaise t'envahir pendant la lecture, je trouve toujours cela dérangeant. Du coup je passe sans regret.

    Posté par jerome, lundi 22 avril 2013 à 08:34 | | Répondre
    • J'ai ressenti ce malaise, pas d'autres lecteurs.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 24 avril 2013 à 07:39 | | Répondre
  • Un écrivain que personnellement, je n'ai jamais réussi à lire

    Posté par Yv, lundi 22 avril 2013 à 09:41 | | Répondre
  • Le logo du club de lecture est vraiment beau, c'est toi qui l'a fait ou la librairie ?
    Bonne semaine !

    Posté par Coccinelle, lundi 22 avril 2013 à 15:04 | | Répondre
    • C'est moi qui l'ai fait à partir d'une photo sur le site de ma librairie. C'est là que nous nous réunissons.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 24 avril 2013 à 07:40 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé "cet enfant bleu", il a éclairé et éclairci le regard sombre que je portais alors sur un enfant et depuis je le garde en moi. Je faisais connaissance avec Orion en même temps que Bauchau. J'ai eu depuis l'occasion -et le bonheur- de lire à nouveau du Bauchau.

    Posté par Fransoaz, mercredi 24 avril 2013 à 10:13 | | Répondre
    • Et le reste est dans la même veine ? Parce que j'hésite à poursuivre.

      Posté par Alex mot a mots, jeudi 25 avril 2013 à 08:17 | | Répondre
  • J'ai failli le lire pour le blogoclub, mais il était parti de la bibli! Finalement, dois je le regretter?

    Posté par keisha, mercredi 24 avril 2013 à 11:00 | | Répondre
  • Il faut être en état psychologique pour se plonger dans ce genre de livre, moi même je tente de temps en temps et même souvent parce que j'aime me servir de mes lectures pour être au plus près des autres...la souffrance fait partie intégrante de nos vies, il faut faire avec....A petite dose lire de tel livre nous aide à relativiser sur soi même et à avancer ....en trouvant des réponses qui pourront être utiles à ceux qui souffrent.
    J'espère que ton trouble ne durera pas trop longtemps.

    Posté par Mélusine, mercredi 24 avril 2013 à 17:51 | | Répondre
  • Oh mince, j'ai tellement aimé...

    Posté par Mirontaine, mardi 30 avril 2013 à 14:15 | | Répondre
Nouveau commentaire