Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Les sortilèges du Cap Code - Richard RUSSO

85284473_p

10/18, 7 juin 2012, 325 pages

Résumé de l'éditeur :

Professeur dans une université du Connecticut, Jack Griffin est invité à Cape Cod avec sa femme Joy, le temps d’un mariage. C’est l’occasion rêvée d’une escapade en amoureux. Mais le week-end, qui s’annonçait enchanteur, se révèle dévastateur. Il sonne le glas du couple, réveille les espoirs déçus, les conflits jamais résolus.

Joy regagne ensuite le Connecticut, tandis que Jack part pour Los Angeles. Un an plus tard, le mariage de leur propre fille scelle leurs retrouvailles. Elles sont d’autant plus mouvementées que cette fois, Jack transporte non seulement les cendres de son père qu’il trimballait depuis un an et demi dans le coffre de sa voiture mais aussi celles de sa mère, décédée six mois plus tôt, et dont l’esprit sarcastique ne le lâche pas une seconde.

Mon avis :

Envie de vacances et de grands airs du large ? Ce roman est pour vous (et pour moi).

En compagnie de Jack et de ses parents excentriques, j'ai voyagé tout le long de la côte du Cap Code, au rythme de leur location de vacances.

Sur un ton sarcastique, le narrateur nous décrit la vie des parents de Jack et ce que ce dernier a fait de son mariage. Un triste constat, pendant un temps. Mais comme aux Etats-Unis, tout se termine sur une happy end, ce roman n'est pas en reste.

Au final, ceux que j'ai le plus aimé dans ce roman, se sont les parents de Jack, obligés de travailler dans une fac de seconde zone dans "ce middwest de merde" (dixit) ; voulant acheter au Cap mais les maisons sont soit "hors de prix" soit "on me la donnerait que je n'en voudrait pas".

L'image que je retiendrai :

Celle des cendres du père de Jack dans son coffre de voiture pendant un an, attendant de pouvoir les disperser au Cap.

Merci Une Comète pour ce très sympathique livre-voyageur en compagnie duquel j'ai passé de bons moments.

Posté par Alex mot a mots à 12:50 - Auteurs en R - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Les sortilèges du Cap Code - Richard RUSSO

  • On dirait que c'est une lecture parfaite pour l'été, un petit séjour au Cap Code :0) Par contre ça m'a tout l'air assez noir !! Encore un auteur que je n'ai jamais lu ! Bon week end Alex

    Posté par L'or rouge, vendredi 10 mai 2013 à 13:23 | | Répondre
    • Non, pas vraiment noir, plutôt pas très gaie.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 12 mai 2013 à 18:35 | | Répondre
  • Je savais que j'avais vu ce livre quelque part...chez la Comète bien sûr. Vous êtes assez unanimes toutes les deux.

    Posté par sous les galets, vendredi 10 mai 2013 à 18:01 | | Répondre
    • Elle le fait voyager, si jamais tu es tentée.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 12 mai 2013 à 18:36 | | Répondre
  • Je note ! Et c'est vrai que ce format poche est idéal pour la plage^^

    Posté par jerome, vendredi 10 mai 2013 à 19:22 | | Répondre
  • Ravie que tu aies aimé! bisous !

    Posté par Une Comete, vendredi 10 mai 2013 à 19:32 | | Répondre
  • Ben trainer un cadavre, fut-il en poudre, c'est pas drôle
    Bisous et bon ouiquinde

    Posté par HIL le Rhodan, samedi 11 mai 2013 à 07:47 | | Répondre
  • De cet auteur, j'ai adoré Le pont des soupirs mais moins aimé son premier roman.

    Posté par val-m-les-livres, samedi 11 mai 2013 à 09:11 | | Répondre
    • Pas aimé le pont des soupirs, ça ne devait pas être le moment....

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 12 mai 2013 à 18:38 | | Répondre
  • Je suis très tentée en lisant ton billet, cela fait un moment que cet auteur me fait de l'oeil et puis Cap code, j'adore !!!

    Posté par Malika, samedi 11 mai 2013 à 10:17 | | Répondre
  • Je l'ai lu, totu à fait ce que j'aime, et j'ai ensuite Le déclin de l'empire whiting à lire (un jour...)

    Posté par keisha, samedi 11 mai 2013 à 11:02 | | Répondre
  • Encore un auteur que je devrais absolument découvrir .. et Cape Code me fait rêver, alors

    Posté par aifelle1, samedi 11 mai 2013 à 14:59 | | Répondre
  • pourquoi pas...
    mais pour la couverture, aurait pu être choisi un morceau d'un tableau d'E Hopper...

    Posté par Lystig, samedi 11 mai 2013 à 15:30 | | Répondre
  • Un Mary Higgins Clark se déroule à Cap Code et cela m'a toujours donné envie de m'y rendre. Ton billet me donne envie de découvrir ce roman. Le ton sarcastique m'interpelle !

    Posté par argali, samedi 11 mai 2013 à 16:40 | | Répondre
    • Moi aussi, j'ai bien envie de découvrir cette côte, soupirs....

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 12 mai 2013 à 18:41 | | Répondre
  • Ah, j'adore les romans de Richard Russo... il m'en reste un ou deux à lire, tout de même.

    Posté par Kathel, samedi 11 mai 2013 à 17:40 | | Répondre
  • Lu à sa sortie et j'avais bien aimé son écriture, mais je dois dire qu'aujourd'hui il ne me reste rien de cette lecture.

    Posté par leiloona, samedi 11 mai 2013 à 22:35 | | Répondre
  • Cela semble super sympa.... en plus, le temps des vacances approchent !

    Posté par Géraldine, samedi 11 mai 2013 à 23:02 | | Répondre
  • Ah oui, on m'en avait parlé à sa sortie, il faut que je le lise!!

    Posté par monpetitchapitre, lundi 13 mai 2013 à 10:09 | | Répondre
  • J'aime beaucoup cet auteur dont j'ai déjà lu plusieurs titres mais pas encore celui-ci.

    Posté par Manu, mercredi 22 mai 2013 à 09:11 | | Répondre
  • Je ne sais plus quoi penser. Certaines ont aimé, d'autres non et toi, tu pârais bien neutre.
    Le Papou

    Posté par Le Papou, mercredi 22 mai 2013 à 15:07 | | Répondre
  • Parais sans accent me parait plus judicieux

    Posté par Le Papou, mercredi 22 mai 2013 à 15:08 | | Répondre
  • Alors si toi aussi tu fais des fautes....

    Posté par Alex mot a mots, jeudi 23 mai 2013 à 09:34 | | Répondre
Nouveau commentaire