Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Les vivants et les morts - Gérard MORDILLAT

41zAgR0Fr5L

Le livre de poche, 8 septembre 2010, 829 pages

Résumé de l'éditeur :

Lui, c’est Rudi. Il n’a pas trente ans. Elle, c’est Dallas. Bien malin qui pourrait dire pourquoi tout le monde l’appelle comme ça. Même elle a oublié son nom de baptême…

Rudi et Dallas travaillent à la Kos, une usine de fibre plastique. Le jour où l’usine ferme, c’est leur vie qui vole en éclats, alors que tout s’embrase autour d’eux.

A travers l’épopée d’une cinquantaine de personnages, Les Vivants et les Morts est le roman d’amour d’un jeune couple emporté dans le torrent de l’histoire contemporaine. Entre passion et insurrection, les tourments, la révolte, les secrets de Rudi et de Dallas sont aussi ceux d’une ville où la lutte pour la survie dresse les uns contre les autres, ravage les familles, brise les règles intimes, sociales, politiques.

Dans ce monde où la raison financière l’emporte sur le souci des hommes, qui doit mourir ? Qui peut vivre ?

Mon avis :

C'est la lu-tte fina-le !
Un roman sur la chronique de la mort annoncée d'une usine dans le nord
de la France
. Pas franchement gaie.
En revanche, tout le monde fait l'amour sur fond de lutte sociale. À ce moment
la, il n'y a plus de lutte des classes qui tiennent, une fois le pantalon baissé.
Le personnage de Rudi, un écorché vif, au départ fort sympathique devient
vite excessif lorsqu'il cesse de réfléchir.
J'ai également trouvé que Dallas oubliait un peu vite ses enfants chez sa mère,
au point que ceux-ci appellent leur grand-mère "maman". Elle si
indépendante au départ.

Quand à son fils, le "gros toto", on le fait se tenir tranquille bien facilement
avec des gâteaux. Et pour les ouvriers, on leur donne quoi ?
Et puis, malheureusement, les fins sont toutes les mêmes : quand il n'y a
plus de sous, il ne reste que son cul..... À ce propos, Rudy est un exemple
d'ingratitude, j'en faisais des bonds.
L'image que je retiendrai :
Celle de Mme la Ministre s'envoyant en l'air avec le représentant syndical
national.

88610358_p

 

Posté par Alex mot a mots à 12:07 - Auteurs en M - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Les vivants et les morts - Gérard MORDILLAT

  • le pitch ne tient donc pas tout à fait sa promesse... je passe mon tour!

    Posté par choupynette, vendredi 20 septembre 2013 à 12:20 | | Répondre
  • ton image retenue me plaît bien

    Posté par vonnette, vendredi 20 septembre 2013 à 12:58 | | Répondre
    • Si cela se trouve, c'est une histoire vraie....

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:36 | | Répondre
  • Je n'ai pas très envie de lire ce genre d'histoires en ce moment... je passe donc.

    Posté par yuko, vendredi 20 septembre 2013 à 13:18 | | Répondre
  • Comme les autres, je passe mon tour. Bien le bonjour à Mme la Ministre

    Posté par zazy, vendredi 20 septembre 2013 à 13:51 | | Répondre
  • Bonjour Alex
    Cela sent le vé-cul ! Désolé
    Amitiés

    Posté par Oncle Paul, vendredi 20 septembre 2013 à 17:19 | | Répondre
  • Je passe aussi ! Mais pourquoi tu m'a mis l'internationale en tête ??? Je vais me retrouver devant Downton Abbey avec "C'est la luuutte finaaaaleee..."

    Posté par Syl., vendredi 20 septembre 2013 à 20:07 | | Répondre
    • Camarade syndiqué, ce roman est pour toi ! Après tout, il y a parfois de la lutte des classes dans Downton.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:38 | | Répondre
  • On dirait que tu ne l'as pas franchement aimé

    Posté par aifelle1, samedi 21 septembre 2013 à 06:10 | | Répondre
    • Non, au bout d'un moment, les personnages m'ont énervés.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:39 | | Répondre
  • Tu as aimé ou pas ?

    Posté par clara, samedi 21 septembre 2013 à 07:21 | | Répondre
    • Non, car les personnages deviennent barbants au fil des pages.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:39 | | Répondre
  • Comme Clara et Aifelle !!! Parce que malgré les hormones, ça se tient peut-être !!!

    Posté par Asphodèle, samedi 21 septembre 2013 à 11:08 | | Répondre
    • Oui, si on aime le récit des luttes syndicales.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:40 | | Répondre
  • J'aime beaucoup Mordillat. Un des dernier écrivains français capable donner dans le roman social au sens le plus noble du terme.

    Posté par jerome, samedi 21 septembre 2013 à 18:20 | | Répondre
    • En effet, il donne chaire à la lutte syndicale. Dommage que ses personnages tombent vite dans la caricature.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:40 | | Répondre
  • J'ai essayé ...de le lire quand il est sorti, je n'ai pas pu le termine, pas franchement aimé ..

    Posté par Héloise, samedi 21 septembre 2013 à 19:25 | | Répondre
    • Je suis allée jusqu'au bout, mais pas convaincue.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 22 septembre 2013 à 08:41 | | Répondre
  • il est sur ma liste à lire, on verra.

    Posté par éline, dimanche 22 septembre 2013 à 09:56 | | Répondre
  • Mais finalement, tu l'as aimé ou pas ? parce que je te sens un peu mitigée sur ce coup

    Posté par sous les galets, dimanche 22 septembre 2013 à 11:02 | | Répondre
    • Le début est pas mal, mais le sujet s'enlise vite.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 23 septembre 2013 à 09:01 | | Répondre
  • J'avais lu la quatrième de couverture et l'ai reposé, car le sujet ne me tentait pas et à te lire, j'ai bien fait !
    Bon dimanche Alex, bisous

    Posté par Florinette, dimanche 22 septembre 2013 à 11:17 | | Répondre
    • A part si tu es une fan des luttes sociales...
      Bonne semaine.
      Biz

      Posté par Alex mot a mots, lundi 23 septembre 2013 à 09:02 | | Répondre
  • Lu il y a assez longtemps et j'avias bien aimé, mais je ne saurais plus argumenter...

    Posté par yv, dimanche 22 septembre 2013 à 16:34 | | Répondre
  • Je l'ai dans ma biblio depuis plus de 5 ans mais l'envie de l'ouvrir ne s'est toujours pas fait sentir !!!

    Posté par Malika, lundi 23 septembre 2013 à 09:41 | | Répondre
    • Et moi, en revanche, il me tentait bien....

      Posté par Alex mot a mots, lundi 23 septembre 2013 à 15:05 | | Répondre
  • Je l'ai lu, un pavé, pas mal oui, mais guère de souvenirs...

    Posté par keisha, lundi 23 septembre 2013 à 15:16 | | Répondre
    • Je crois qu'il ne m'en restera pas grand chose non plus....

      Posté par Alex mot a mots, mardi 24 septembre 2013 à 10:24 | | Répondre
  • Il faudrait quand même que je vienne à cet auteur! Dire que c'était le parrain de la Fête du Livre de Saint-Etienne, cuvée 2012... Pas sûr, cependant, que j'aie envie de découvrir cet auteur avec un pavé: je préfère commencer avec un texte court.

    Posté par DF, mercredi 25 septembre 2013 à 11:15 | | Répondre
  • Oups, je l'ai reçu en prêt.

    Posté par Manu, dimanche 29 septembre 2013 à 19:11 | | Répondre
Nouveau commentaire