Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Une part de ciel - Claudie GALLAY

 

51PPUBaPwaL

Actes Sud Editions, 21 août 2013, 445 pages

Résumé de l'éditeur :

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance.

Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse...

Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer, avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive... Curtil sera-t-il là pour Noël ?

Mon avis :

Ce roman est le roman de l'attente. Et j'ai aimé cette attente.

Mais rassurez-vous, il se passe tout de même des événements dans ce village de montagne. D'abord la neige qui bloque tout, puis les vacances de Noël, les photos que prend Carole, la polémique sur la construction d'une station de ski...

Il y a également des personnages plein d'âme : La Baronne et ses chiens ; les tramps en arrière-plan ; et la famille.

Et puis il y a ce qui emplit tout le roman et qui n'est jamais dit, ou alors arraché à la bouche de l'autre. Tout ce qui n'est pas dit par amour, par respect.

J'ai aimé cette atmosphère feutrée comme un jour de neige. J'ai aimé ce village où tout le monde se connait, où les vieilles rancunes sont tenaces mais pas insurmontables. J'ai aimé cet espoir que place l'auteure dans son récit.

Je dois avouer que j'ai tout de même parcouru rapidement un ou deux passages un peu inutiles, ce qui fait que je ne fais pas de cette lecture un coup de coeur.

J'ai trouvé dommage également que la montagne ne soit pas plus présente. Je garde en effet un bon souvenir de ma lecture des Déferlantes, roman dans lequel l'auteur a su faire vivre la Manche comme un élément fort. Je m'attendais donc à ce que Claudie Gallay récidive avec la montagne. Tant pis.....

L'image que je retiendrai :

Celle de Gaby pelletant la neige en pleine forêt à la recherche de la seconde chaussure de son homme.

Quelques citations :

"Les pères font les failles des filles

"Les chagrins font la grandeur des hommes"

 

Je remercie Price Minister pour l'envoi de ce roman dans le cadre du Match de la Rentrée littéraire.

Et puisqu'il faut donner une note, la mienne sera de 15,5/20.

Posté par Alex mot a mots à 12:58 - Auteurs en G - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Une part de ciel - Claudie GALLAY

  • Je sens que Les déferlantes suffiront pour moi. ^_^

    Posté par keisha, jeudi 28 novembre 2013 à 13:19 | | Répondre
  • J'ai un peu peur de m'ennuyer avec celui ci...

    Posté par Lizouzou, jeudi 28 novembre 2013 à 14:17 | | Répondre
  • Je l'ai beaucoup aimé aussi

    Posté par sous les galets, jeudi 28 novembre 2013 à 17:27 | | Répondre
  • C'est un roman d'atmosphère, et c'est réussi

    Posté par Gambadou, jeudi 28 novembre 2013 à 18:56 | | Répondre
    • Tu as raison, l'auteure, encore une fois, a su créer une atmosphère.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 29 novembre 2013 à 11:21 | | Répondre
  • J'adore les romans d'atmosphère et j'ai vraiment hâte de le lire... Normalement il est prévu après "Sanderling" mais bon, les changements de programme c'est commun, surtout chez moi ;0) Bisous Alex

    Posté par L'or rouge, jeudi 28 novembre 2013 à 19:56 | | Répondre
    • Il y a toujours des impondérables....
      Biz

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 29 novembre 2013 à 11:21 | | Répondre
  • Je suis en train de le finir. J'avais peur de m'ennuyer mais j'ai été très agréablement surpris.

    Posté par jerome, jeudi 28 novembre 2013 à 20:25 | | Répondre
  • On en a parlé dans mon club de lecture hier soir! J'ai Les déferlantes dans la PAL, il va falloir que je m'y mette!

    Posté par Jules se livre, vendredi 29 novembre 2013 à 00:18 | | Répondre
  • Je le lirai sûrement, malgré ton bémol, moi aussi c'est l'atmosphère de la montagne qui m'attire le plus dans ce roman.

    Posté par aifelle1, vendredi 29 novembre 2013 à 06:32 | | Répondre
  • C'est sûrement l'âme des personnages secondaires qui sauve ce livre pour moi avec La Baronne, les deux ados et la soeur.

    Posté par Jostein, vendredi 29 novembre 2013 à 07:38 | | Répondre
    • Tu as raison, Carole est un peu terne, finalement.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 29 novembre 2013 à 11:23 | | Répondre
  • Une auteure qui prend son temps... c'est certain. Pour le moment, j'en reste aux Déferlantes. J'aurai peut-être envie de lire celui-ci dans quelques mois.

    Posté par Gwenaelle, vendredi 29 novembre 2013 à 07:47 | | Répondre
  • il n'est pas pas mon préféré de cette auteure

    Posté par clara, vendredi 29 novembre 2013 à 07:50 | | Répondre
  • J'aime bien le style de Claudie Gallay et j'ai aimé cette lecture cocooning, je lui ai mis 17/20 dans le cadre des Matchs!

    Posté par mydiscoveries, vendredi 29 novembre 2013 à 10:38 | | Répondre
    • Je n'ai mis que 15,5 pour le petit quelque chose qui manque, à mon avis. Mais je pense qu'elle aura une bonne moyenne.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 29 novembre 2013 à 11:25 | | Répondre
  • J'ai bien aimé Les déferlantes alors pourquoi pas ?

    Posté par Soie, vendredi 29 novembre 2013 à 10:50 | | Répondre
  • les attentes sont nombreuses quand on connaît bien un auteur, c'est pour ça que je vais laisser passer un peu de temps, mais je lirai, c'est sûr.

    Posté par Violette, vendredi 29 novembre 2013 à 11:59 | | Répondre
  • " Les déferlantes" furent une grosse déception, je n'ai même pas pu le terminer. Depuis je fuis cet auteur...

    Posté par Une Comete béa, vendredi 29 novembre 2013 à 16:18 | | Répondre
  • Finalement, toi aussi tu t'es laissée séduire par cette écriture

    Posté par yuko, vendredi 29 novembre 2013 à 17:12 | | Répondre
    • Oui, malgré quelques longueurs, j'ai bien aimé.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 30 novembre 2013 à 09:23 | | Répondre
  • Elle est passée il n'y a pas longtemps dans ma librairie et je n'ai même pas pu y aller !

    Posté par cristie, vendredi 29 novembre 2013 à 17:42 | | Répondre
  • Je suis allée la voir lors de la présentation de son livre,elle m'a donné envie, je le lirai même si il y a tout de même des avis négatifs.

    Posté par Emma, vendredi 29 novembre 2013 à 19:10 | | Répondre
    • Je comprends que certaines personnes n'aient pas été emballées. Il va falloir te faire ton avis....

      Posté par Alex mot a mots, samedi 30 novembre 2013 à 09:24 | | Répondre
  • L'auteure m'avait fascinée en conférence, mais pas tentée. Pas envie d'attente. N'as tu pas, comme certaines, été dérangée par le style ?

    Posté par Géraldine, vendredi 29 novembre 2013 à 21:38 | | Répondre
    • Non, dans ce roman, le style ne m'a pas dérangé.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 30 novembre 2013 à 09:25 | | Répondre
  • Je me suis régalée de ce quotidien répétée, pas du tout ennuyée. Je me suis attachée aux personnages qu'on découvre par petites touches. c'est vrai il ne se passe rien d'extraordinaire ... un peu comme dans notre vie.

    Posté par Maman Véronique, samedi 30 novembre 2013 à 12:22 | | Répondre
    • Un tout petit peu plus que dans notre vie, tout de même.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 1 décembre 2013 à 11:50 | | Répondre
  • Bon, je lirai Les déferlantes en premier alors !

    Posté par Noukette, samedi 30 novembre 2013 à 20:50 | | Répondre
  • La montagne, la neige, l'attente ... Je passe.

    Posté par Manu, samedi 30 novembre 2013 à 23:12 | | Répondre
  • J'ai aimé aussi, mais j'étais prête à le refermer au début. Lenteur... et la magie opère.

    Posté par Syl., dimanche 1 décembre 2013 à 10:27 | | Répondre
    • Tu as raison, la magie finie par opérer.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 1 décembre 2013 à 11:55 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé aussi. J'avais hâte de retrouver ce livre le soir et je l'ai terminé à regrets !

    Posté par saxaoul, dimanche 1 décembre 2013 à 14:08 | | Répondre
  • Je vais le lire bientôt (une ou plusieurs tasses de thé à la main)!

    Posté par Fransoaz, jeudi 5 décembre 2013 à 16:38 | | Répondre
    • Idéal, le thé, pour cette lecture, car l'action se déroule en hiver.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 6 décembre 2013 à 10:23 | | Répondre
Nouveau commentaire