Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Au lieu-dit Noir-Etang.... - Thomas H. COOK

41ediuvJHML

Seuil, 12 janvier 2012, 354 pages

Résumé de l'éditeur :

Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre, à quelques encablures du cap Cod : son église, son port de pêche et son école de garçons, fondée par Arthur Griswald, qui la dirige avec droiture et vertu.

L'arrivée de la belle Mlle Channing, venue d'Afrique pour enseigner les arts plastiques à Chatham School, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts.

Henry, le fils adolescent de M Griswald, est vite fasciné par celle qui va lui enseigner le dessin et lui faire découvrir qu'il faut " vivre ses passions jusqu'au bout ". Du coup, l'idéal de vie digne et conventionnelle que prône son père lui semble être un carcan. Henry assiste, complice muet et narrateur peu fiable, à la naissance d'un amour tragique entre Mlle Channing et M Reed, le professeur de lettres qui vit au bord du Noir-Etang avec sa femme et sa fille. Il voit en eux " deux figures romantiques, des versions modernes de Catherine et de Heathcliff ". Mais l'adultère est mal vu à l'époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : " Que s'est-il réellement passé au Noir-Etang ce jour-là ? "

Mon avis :

Le récit tourne autour du fameux jour, en spirale, et finit par se resserrer lors des dernières pages pour nous apporter le fin mot de l'histoire. Et quel mot !

J'ai aimé le personnage de Mlle Channing, jeune femme libre et gai au début du récit, élevé en Europe au gré des voyages de son père.

J'ai aimé le père de Henry, homme bon et intelligent, malgré ce qu'en dit son fils. Celui-ci, toujours en opposition avec son père, ne comprend pas la bonté de M. Griswald.

Car ce roman est également le roman d'un adolescent, qui veut s'extraire du carcan familial. Mais, encore sous l'emprise de son imagination débordante et sensible, il va commettre l'irréparable.

C'est également un roman sur les apparences, les déductions faciles qui coûtent la vie à des innocentes.

C'est, enfin, un roman sur le mensonge qui gâche votre vie, insidieusement.

L'image que je retiendrai :

Celle du phare de la couverture, qui n'éclaire en rien l'action des personnages, mais qui est omniprésent dans le récit.

 

85262867

Posté par Alex mot a mots à 11:48 - Auteurs en C - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Au lieu-dit Noir-Etang.... - Thomas H. COOK

  • Je dois absolument découvrir cet auteur, dont je possède quelques romans en VO sur ma liseuse ! Ton billet donne envie. Je te souhaite une bonne fin d'année 2013.

    Posté par Miss Léo, vendredi 27 décembre 2013 à 12:05 | | Répondre
    • Une bonne fin d'année à toi aussi. J'espère que cet auteur te plaira.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 28 décembre 2013 à 15:34 | | Répondre
  • Il est noté, il est noté depuis un an, ton billet me fait terriblement envie, je crois que je vais me le commander en 2014 !!!! Joyeuses Fêtes de fin d'année et bonne fin de journée Alex !

    Posté par Asphodèle, vendredi 27 décembre 2013 à 12:24 | | Répondre
    • Il a attendu un peu également dans ma LAL. Comme quoi, tout arrive.....

      Posté par Alex mot a mots, samedi 28 décembre 2013 à 15:35 | | Répondre
  • Il est noté depuis un bon moment, il suffit que je le prenne à la bibliothèque.

    Posté par aifelle1, vendredi 27 décembre 2013 à 13:24 | | Répondre
    • J'ai dû attendre qu'il soit dispo, également.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 28 décembre 2013 à 15:35 | | Répondre
  • Noir c'est noir... mais j'ai envie d'un bon polar en ce moment ! C'est peut-être l'effet après Noël !!!

    Posté par Syl., vendredi 27 décembre 2013 à 16:16 | | Répondre
  • why not!!!

    Posté par sous les galets, vendredi 27 décembre 2013 à 17:11 | | Répondre
  • Il me fait de plus en plus envie ce roman. Pourtant, je n'ai pas aimé "Les feuilles mortes" de l'auteur.

    Posté par Manu, vendredi 27 décembre 2013 à 22:48 | | Répondre
    • Tu as raison, je n'avais pas fait le rapprochement ! Celui-ci est bien meilleur.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 28 décembre 2013 à 15:37 | | Répondre
  • A noter, donc.... Voici que commence ma liste de projets de lecture pour 2014....

    Posté par Bonheur du jour, samedi 28 décembre 2013 à 06:32 | | Répondre
  • A voir q'il est dans les rayons de ma BM!

    Posté par eimelle, samedi 28 décembre 2013 à 12:00 | | Répondre
    • J'ai dû attendre qu'il soit dispo, mais ça valait la peine.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 28 décembre 2013 à 15:38 | | Répondre
  • Bonsoir Alex, ce roman est dans ma PAL depuis mais pas encore lu. il attend. Bonne soirée.

    Posté par dasola, samedi 28 décembre 2013 à 17:32 | | Répondre
    • Je ne t'ai donc pas donnée envie de l'en sortir de suite.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 28 décembre 2013 à 17:44 | | Répondre
  • Quelle tentatrice !

    Posté par cristie, samedi 28 décembre 2013 à 23:07 | | Répondre
  • C'est le genre de roman noir que j'aime beaucoup. Je l'avais adoré et il était mon préféré des polars de la selection Elle. Dommage il n'a pas gagné.

    Posté par Jostein, dimanche 29 décembre 2013 à 09:15 | | Répondre
  • Tout cela m'a l'air pas mal du tout !

    Posté par jerome, dimanche 29 décembre 2013 à 09:56 | | Répondre
  • J'ai un peu moins aimé que toi...

    Posté par clara, dimanche 29 décembre 2013 à 15:34 | | Répondre
    • Il me semble me souvenir de ton avis mitigé, en effet.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 30 décembre 2013 à 13:45 | | Répondre
  • Avec du recul, je dois dire que ce roman m'a marquée... Même si sur le coup certaines choses m'ont dérangée.

    Posté par Hélène, lundi 30 décembre 2013 à 09:12 | | Répondre
    • Tu as raison, certains aspects sont dérangeants.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 30 décembre 2013 à 13:46 | | Répondre
  • Je suis assez tentée par ce livre dont j'ai vu plusieurs compte rendus.

    Posté par Soie, mardi 7 janvier 2014 à 23:41 | | Répondre
Nouveau commentaire