Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Kinderzimmer - Valentine GOBY

41ktiSAGwSL

Actes Sud Editions, 21 août 2013, 224 pages

Résumé de l'éditeur :

En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille femmes. Sur ce lieu de destruction se trouve comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres. Dans cet effroyable présent une jeune femme survit, elle donne la vie, la perpétue malgré tout.

Un roman virtuose écrit dans un présent permanent, quand l'Histoire n'a pas encore eu lieu, et qui rend compte du poids de l'ignorance dans nos trajectoires individuelles.

Mon avis (attention spoiler) :

Voilà, je me suis décidée à ouvrir ce livre et à le lire.

Une lecture qui ne fut pas des plus facile, dans le fond et dans la forme.

Dans la forme car certaines énumérations sont toujours pour moi difficiles à lire. Mais elles reflètent bien ce qui se déroule dans le camp : aucune logique, tout n'est qu'accumulation.

Dans le fond : l'histoire de cette grossesse et de cet accouchement sans bruit ; de cette lutte pour la survie qui se joue sur des coups de chance.

Et puis on touche du doigt les corps : non seulement les poux, mais aussi les bubons. Les corps qui tentent par tous les moyens de se réchauffer ; les corps qui défèquent où ils peuvent. Les repas, idées obsessionnelle, et la faim qui ronge de l'intérieur.

Il reste tout de même de l'humanité dans ce camp : les rapines pour un bout de tissus ou du bouillon plus épais ; une meilleure place de travail trouvée pour une amie ; la Marseillaise fredonnée lors du 14 juillet ; une tétée que l'on offre lorsque son enfant vient de mourir.

Que dire d'un tel livre si ce n'est que sa lecture est indispensable....

L'image que je retiendrai :

Celle de la tétée offerte par une femme russe dont le bébé venait de mourir.

Posté par Alex mot a mots à 12:23 - Auteurs en G - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Kinderzimmer - Valentine GOBY

    J'espère le lire bientôt

    Posté par zazy, vendredi 14 février 2014 à 12:45 | | Répondre
  • Indispensable et éprouvant, je rejoins ton analyse à 100%. Mais quel roman !

    Posté par jerome, vendredi 14 février 2014 à 13:04 | | Répondre
  • J'en ai entendu tellement de bien...

    Posté par Moka, vendredi 14 février 2014 à 13:17 | | Répondre
  • Je le lirai, pas encore tout de suite.

    Posté par aifelle1, vendredi 14 février 2014 à 13:26 | | Répondre
    • J'ai moi aussi attendu un moment avant de l'ouvrir.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 14 février 2014 à 15:49 | | Répondre
  • Il me tente depuis un moment !

    Posté par Lizouzou, vendredi 14 février 2014 à 13:49 | | Répondre
  • l'image la plus forte assurément ! je t'embrasse

    Posté par Philisine Cave, vendredi 14 février 2014 à 14:47 | | Répondre
  • Un roman qui remue les tripes et qui bouleverse.

    Personnellement, et bien que j'ai visité l'un de ces camps, je ne mettais jamais imaginé que des femmes avaient pu y accoucher... C'est tellement inconcevable de donner naissance dans des lieux de mort.

    Posté par CeciBon, vendredi 14 février 2014 à 16:14 | | Répondre
    • Une visite de camp : voilà une expérience qui a dû te marquer.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 14 février 2014 à 16:17 | | Répondre
  • Un roman vraie, à lire absolument.

    Posté par argali, vendredi 14 février 2014 à 16:45 | | Répondre
    • Tua saison, à un moment ou à un autre, il faut le lire.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:38 | | Répondre
  • Tu l'as lu vite car il y a 15 jours tu ne l'avais pas encore lu. Je viens de le prêter à ma collègue de ma BM, elle le trouve très dur. Elle ne pensait pas que les femmes accouchaient dans les camps.
    Bonne soirée

    Posté par Astrid, vendredi 14 février 2014 à 18:22 | | Répondre
    • Et bien moi non plus, je ne pensais pas qu'il y avait même un endroit spéciale pour cela.
      Bizes

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:39 | | Répondre
  • une lecture nécessaire !

    Je me permets de recopier le commentaire que Valentine Goby avait laissé sur mon blog : " Je me disais, beaucoup de gens associent le mot "camp" à la Shoah. C’est une contre-vérité, les camps ont enfermé des centaines de milliers de déportés politiques, dont la motivation de la captivité n’a aucun rapport avec l’enfermement des Juifs.La problématique est tout autre ici, puisqu’il n’y a pas, a priori, de volonté d’extermination directe des femmes. C’est pourquoi une Kinderzimmer, aussi folle soit elle, est possible là, et pas à Auschwitz.Je crois utile de dire cette différence. D’autant que, pour terminer, la littérature concentrationnaire, en particulier concernant les camps nazis, est presque exclusivement une littérature de la Shoah. L’histoire de la déportation politique est à faire, encore…". V

    Posté par clara, vendredi 14 février 2014 à 18:31 | | Répondre
    • Elle a tout à fait raison. Elle a ouvert une première porte.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:40 | | Répondre
  • Alors là : "je passe mon tour"..... J'ai lu dans ma jeunesse quelques livres de Christian Bernadac (dont : "le camp des femmes"), qui m'ont beaucoup perturbée.... Le Journal d'Anne Franck m'avait également mise très mal à l'aise pendant longtemps, c'est dire ! Mon "presque" grand âge fait que j'ai beaucoup de mal avec les récits de souffrances humaines dans les camps de concentration. Mais il est bon de ne pas oublier : devoir de mémoire !

    Posté par Mamya, vendredi 14 février 2014 à 19:01 | | Répondre
    • Je me doutais bien que ce roman ne t'intéresserai pas.
      Bizous

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:40 | | Répondre
  • Pas pour moi. Je ne suis pas assez courageuse.

    Posté par Syl., vendredi 14 février 2014 à 19:49 | | Répondre
    • J'ai attendu longtemps avant de me décider à l'ouvrir. Et finalement, je ne regrette pas.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:41 | | Répondre
  • J'ai bien prévu de le lire. Il est là. Mais j'attends le moment. Je ne sais pas quand il arrivera.
    Bon week end.

    Posté par Bonheur du Jour, samedi 15 février 2014 à 06:21 | | Répondre
    • J'ai également attendu que ce soit le bon moment pour le lire.
      Bonne semaine.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:42 | | Répondre
  • Je ne suis pas prête du tout...

    Posté par sous les galets, samedi 15 février 2014 à 11:55 | | Répondre
    • J'ai attendu longtemps avant de me décider à l'ouvrir.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:42 | | Répondre
  • Je suis complètement d'accord avec ton billet.

    Posté par Gwenaelle, samedi 15 février 2014 à 12:09 | | Répondre
  • J'ai été rebuté par l'écriture de l'auteure qui m'a laissé à côté. j'ai arrêté bien avant la fin, mais je reconnais que ça doit être un bon roman

    Posté par Yv, samedi 15 février 2014 à 13:59 | | Répondre
    • Finalement, je ne sais pas si le terme de roman convient dans ce cas.....

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:43 | | Répondre
  • Le moment que je retiens, c'est la délicatesse de l'infirmière qui a placé le corps d'un enfant dans les bras d'une mère, pour qu'il parte en paix

    Posté par gambadou, samedi 15 février 2014 à 18:03 | | Répondre
  • Oui, je suis d'accord, ce livre est un indispensable. On prend une sacrée claque en le lisant !

    Posté par saxaoul, samedi 15 février 2014 à 21:06 | | Répondre
  • Il m'est impossible de lire des livres sur cette période. Celui-ci me semble touchant, profond, humain dans une période qui ne l'était pas du tout.

    Posté par Sudisine, dimanche 16 février 2014 à 07:56 | | Répondre
    • Tu es comme ma maman qui évite autant qu'elle peut cette période. Ce que je comprends;

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:45 | | Répondre
  • Je l'ai noté dans ma LAL il y a quelques temps, mais je ne me le suis toujours pas procuré... j'attendrai certainement sa sortie en poche !

    Posté par Ankya, dimanche 16 février 2014 à 16:05 | | Répondre
    • Emprunté à la BM, comme d'hab, mais j'ai mis du temps à le réserver.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 16 février 2014 à 20:47 | | Répondre
  • Je pense que je le lirai mais il faut que je me sente prête.

    Posté par Soie, lundi 17 février 2014 à 08:44 | | Répondre
  • Je pense que ça sera l'une de mes prochaine lectures ! Enfin, dès que je retrouve un peu de temps pour lire...

    Posté par Midola, lundi 17 février 2014 à 10:18 | | Répondre
  • Fort et quelle écriture ! Tu as raison, un indispensable.

    Posté par Theoma, lundi 17 février 2014 à 11:05 | | Répondre
  • un superbe roman. j'ai eu du mal à commencer ( 20p par jour les 2 ou 3 premiers jours et après je n'ai plus pu le lâcher. bouleversant de bien des manières et qu'on ne risque pas d'oublier.

    Posté par Eve-Yeshe, lundi 17 février 2014 à 15:05 | | Répondre
  • Bonjour Alex, pourquoi pas, un jour... Bonne journée.

    Posté par dasola, mercredi 19 février 2014 à 11:54 | | Répondre
    • Il faut choisir son moment pour le lire, car le sujet est difficile.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 19 février 2014 à 17:35 | | Répondre
  • Un superbe ouvrage fort et émouvant à la limite du documentaire... indispensable

    Posté par Manika, mercredi 19 février 2014 à 14:23 | | Répondre
    • Un indispensable, tu as raison, même si sa lecture n'est pas facile émotionnellement.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 19 février 2014 à 17:36 | | Répondre
  • Vous l'avez toutes aimés et pourtant j'hésite encore, la dureté du sujet me fait peur. Et j'avais lu les premières pages dans ma librairie et n'avais pas trop accroché au style de l'auteur...

    Posté par L'or rouge, mercredi 19 février 2014 à 19:47 | | Répondre
    • Il faut du temps pour entrer dans le style. Et puis j'ai vraiment attendu le bon moment pour moi.

      Posté par Alex mot a mots, jeudi 20 février 2014 à 09:28 | | Répondre
  • Même si les livres sur cette période de l'histoire sont souvent durs à lire, c'est un livre que je lirai surement

    Posté par Camilla, jeudi 20 février 2014 à 17:28 | | Répondre
  • Ce roman est absolument incroyable...! Quelle force !

    Posté par Noukette, jeudi 27 février 2014 à 00:36 | | Répondre
  • Je ne dis pas que je ne le lirai pas mais j'avoue que ce n'est pas ce dont j'ai besoin pour le moment.

    Posté par Manu, mercredi 5 mars 2014 à 09:03 | | Répondre
    • Il vaut mieux attendre le bon moment, en effet.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 7 mars 2014 à 08:32 | | Répondre
  • C'est officiel que je le lirai, ce roman... même s'il semble horriblement dur.

    Posté par Karine:), dimanche 9 mars 2014 à 20:04 | | Répondre
Nouveau commentaire