Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Hilarion : l'énigme des fontaines mortes - Christophe ESTRADA

41GM-BnU4GL

Actes Sud Editions, 1er juin 2013, 521 pages

Résumé de l'éditeur :

Automne 1776, Aix s’anime : ces Messieurs du Parlement font leur rentrée, après avoir passé les mois d’été dans leur villégiature. Le chevalier Hilarion, envoyé en mission par le jeune Roi Louis XVI pour rétablir son autorité dans la province, retrouve avec plaisir la marquise d’Espinouse, sa vieille tante.

Mais bien vite, le temps n’est plus aux réjouissances ni aux plaisirs mondains. De la scène de théâtre où triomphe la Vitali, le drame se déplace dans les rues les plus sordides de la cité : le corps de l’amant de la séduisante comédienne, fils d’un parlementaire influent, est découvert dans une impasse où l’assassin s’est plu à une mise en scène particulièrement odieuse.

Tandis que la noblesse d’Aix enterre ses morts, Hilarion chargé officieusement de l’enquête, doit affronter un monstre qui le défie en signant ses crimes : les corps sont tous abandonnés dans les lieux les plus répugnants. Néanmoins, le jeune chevalier Hilarion peut-il compter sur le lieutenant criminel Lebrest, si soucieux de défendre ses prérogatives face à une noblesse qui n’a que mépris pour lui ?

Fort de sa réputation d’investigateur et de duelliste, Hilarion, tout à la fois cruel et précieux, est un personnage bien déconcertant. Dans l’ombre du vieux palais comtal, il découvrira la corruption des coeurs et devra faire face à ses propres démons.

Mon avis :

Un bien curieux personnage que cet Hilarion balafré, bras droit du roi de France. Heureusement né dans la noblesse, il peut se déplacer aisément au sein de celle-ci afin de faire avancer son enquête.

Une enquête qui avance doucement mais sûrement, car ce qui importe dans ce roman, ce n'est pas tant l'intrigue en elle-même que l'arrière-plan historique.

L'auteur nous plonge en effet au coeur de la ville d'Aix en plein 18e siècle. On y boit du chocolat (beaucoup), on y marche dans des rues crottées et insalubres, on ne se mélange pas.

Un roman à la fois passionnant et instructif, malgré les trops nombreuses descriptions de duels à mon goût.

L'image que je retiendrai :

Celle du parfum de violette, clé de l'énigme.

85127553

 

85262867

Posté par Alex mot a mots à 12:10 - Auteurs en E - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Hilarion : l'énigme des fontaines mortes - Christophe ESTRADA

  • Il ne me donne pas envie.

    Posté par Astrid, vendredi 18 avril 2014 à 14:15 | | Répondre
  • J'ai fait presque toutes mes études à Aix ! Pour autant, je ne suis pas sûre que ce roman soit fait pour moi...

    Posté par Noukette, vendredi 18 avril 2014 à 18:24 | | Répondre
  • Je pense que je vais me laisser tenter.
    Bon week-end !

    Posté par Soie, samedi 19 avril 2014 à 08:21 | | Répondre
  • je passe.. pas tentée !

    Posté par clara, samedi 19 avril 2014 à 09:02 | | Répondre
    • Pas tentée par le parfum de la violette, alors.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 19 avril 2014 à 09:05 | | Répondre
  • Il est à la bibli, mais ça ne me tente pas trop/

    Posté par keisha, samedi 19 avril 2014 à 10:57 | | Répondre
    • J'ai hésité aussi, et puis finalement.....

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 20 avril 2014 à 09:11 | | Répondre
  • Trop de descriptions ? Je passe...

    Posté par yuko, samedi 19 avril 2014 à 11:14 | | Répondre
  • Un de mes coups de coeur l'an dernier.

    Posté par Sandrine, samedi 19 avril 2014 à 13:55 | | Répondre
    • Pas un coup de coeur, mais une lecture intéressante.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 20 avril 2014 à 09:11 | | Répondre
  • C'est tentant !
    Le Papou

    Posté par Le Papou, samedi 19 avril 2014 à 22:12 | | Répondre
  • Bonjour Alex, ah, ah, je vois que tu as bien aimé ce roman (comme moi et Sandrine(Ys). Il en vaut la peine. J'espère que M. Estrada ne va pas s'arrêter là. Bon dimanche de Pâques.

    Posté par dasola, dimanche 20 avril 2014 à 07:39 | | Répondre
  • Je suis comme beaucoup, pas spécialement tenté...

    Posté par jerome, dimanche 20 avril 2014 à 08:39 | | Répondre
  • je note, moi qui apprécie en général les polars historiques

    Posté par anjelica, lundi 28 avril 2014 à 00:04 | | Répondre
Nouveau commentaire