Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

En finir avec Eddy Bellegueule - Edouard LOUIS

41bjzz1C39L

Seuil, 3 janvier 2014, 219 pages

Résumé de l'éditeur :

Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J'étais déjà loin, je n'appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j'ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l'odeur de colza, très forte à ce moment de l'année. Toute la nuit fut consacrée à l'élaboration de ma nouvelle vie loin d'ici". En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Très vite j'ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

Mon avis :

Ça y est, je le lis enfin le roman qui a fait polémique à sa sortie en janvier de cette année.

Pour moi qui travaille dans un tel milieu, rien de bien nouveau sous le soleil. Juste une peinture juste d'un certain milieu social.

Ce qui m'a en revanche intéressé, c'est ce besoin des hommes de paraître des hommes selon un certain stéréotype. On "casse du pédé" pour mieux oublier que parfois, le corps masculin attire, aussi.

J'ai trouvé en revanche l'auteur un peu léger, sur la fin, à propos des différences de comportement dans les différentes classes sociales. Il ne fait qu'esquisser le sujet. Dommage.

La dernière phrase m'a également laissée dans le doute. Le narrateur arrive-t-il vraiment à rire de sa différence ?

L'image que je retiendrai :

Celle de la maison au carreau de la chambre casse, chambre sans Moquette  ni tapisserie.

La question que je me pose :

L'auteur n'est pas d'un milieu aisé, et parvient pourtant à intégrer une Grande École grâce au lycée dans lequel il entre, et qui lui permettra d'avoir accès à la culture classique. Au collège, il souffre de harcèlement. Ma question : à quoi sert le collège ?

 

85127553

Posté par Alex mot a mots à 11:14 - Auteurs en L - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur En finir avec Eddy Bellegueule - Edouard LOUIS

  • Je pense qu'il faut le lire pour se faire son avis et au vu de toutes les chroniques lues, il y a certains paradoxes mais il semble évident que c'est grâce à l'école de la République qu'il s'en est sorti...

    Posté par Asphodèle, mercredi 16 juillet 2014 à 12:04 | | Répondre
  • Même impression que toi à la lecture, j'aurais aimé un peu plus de développement sur ce qui s'est passé entre la dernière scène du livre et sa situation actuelle. Et côté milieu social, je ne suis pas tombée de ma chaise non plus.

    Posté par aifelle1, mercredi 16 juillet 2014 à 13:42 | | Répondre
    • Rien de nouveau sous le soleil pour qui sait regarder.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:30 | | Répondre
  • j'en ai beaucoup entendu parler, je l'ai sur ma liste à lire.

    Posté par Eline, mercredi 16 juillet 2014 à 14:47 | | Répondre
    • Reste plus qu'à la faire passer à la PAL.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:31 | | Répondre
  • J'ai eu exactement la même lecture que toi Alex!!!
    et l'école est la grande absente de ce livre, c'est sans doute par là qu'il pèche....

    Posté par sous les galets, mercredi 16 juillet 2014 à 15:49 | | Répondre
  • Oui, c'est un livre qui laisse beaucoup de questions en suspens... et qui manque de recul, à mon avis.

    Posté par Kathel, mercredi 16 juillet 2014 à 15:59 | | Répondre
    • Un manque de recul certain, je suis d'accord.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:32 | | Répondre
  • En effet, il dit que l'école le sauve mais ça ne se sent pas vraiment.

    Posté par val-m-les-livres, mercredi 16 juillet 2014 à 17:45 | | Répondre
    • Tu as raison, cela ne se sent pas du tout.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:32 | | Répondre
  • Pour moi, il a manqué un recul nécessaire qui aurait apporter plus de réflexion ( sur ses parents, le rôle de l'éducation qu'eux-mêmes ont reçue ).

    Posté par clara, mercredi 16 juillet 2014 à 20:15 | | Répondre
    • Je suis d'accord avec toi. U manque de recul certain.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:33 | | Répondre
  • J'avoue ne pas être tellement tentée.

    Posté par Manu, mercredi 16 juillet 2014 à 21:18 | | Répondre
    • J'ai attendu longtemps avant de la lire, il,est vrai.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:34 | | Répondre
  • C'est un livre que je ne lirai pas

    Posté par zazy, mercredi 16 juillet 2014 à 22:18 | | Répondre
  • L'attrait de ce livre est d'oser affronter ses origines, son milieu, ses diffêrences. Par contre, je me pose effectivement la question du second roman. L'auteur saura-t-il intéresser sur autre chose?

    Posté par Jostein, jeudi 17 juillet 2014 à 09:51 | | Répondre
  • Il est à la bibli, je viens de le feuilleter, mais j'ai peur que ça remue trop de choses pour moi...(petite nature?) On verra, je note les bémols...

    Posté par keisha, jeudi 17 juillet 2014 à 10:32 | | Répondre
    • Ce n'est pas non plus le roman du siècle. Une polémique inutile, à mon avis.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:38 | | Répondre
    • Ce n'est pas non plus le roman du siècle. Une polémique inutile, à mon avis.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:39 | | Répondre
  • Malgré tout l'engouement pour ce titre, il ne me tente pas plus que cela...

    Posté par Midola, jeudi 17 juillet 2014 à 10:38 | | Répondre
    • Une polémique autour ce roman que je ne comprends toujours pas après l'avoir lu.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:40 | | Répondre
  • Rebonsoir, je ne suis pas du tout tentée par cette lecture, désolé. Bonne soirée.

    Posté par dasola, jeudi 17 juillet 2014 à 19:03 | | Répondre
    • Ne soit pas désolée, il y a des lectures beaucoup plus intéressantes.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:41 | | Répondre
  • Très tentée à sa sortie, j'ai plus hésité avec toute la polémique autours. Mais je le lirais surement un jour, quand je passerai devant à la bibliothèque. Son jeune âge explique peut-être son manque de recul

    Posté par Gambadou, jeudi 17 juillet 2014 à 19:07 | | Répondre
    • C'est vrai que j'en attendait plus, malgré son jeune âge.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:43 | | Répondre
    • C'est vrai que j'en attendait plus, malgré son jeune âge.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 18 juillet 2014 à 21:43 | | Répondre
  • Bon Dredi Alex

    Posté par HIL le Rhodan, vendredi 18 juillet 2014 à 07:07 | | Répondre
  • Mon avis dans quelques jours. Un avis partagé pour moi aussi.

    Posté par sylire, vendredi 18 juillet 2014 à 22:34 | | Répondre
  • Mon avis dans quelques jours. Un avis partagé pour moi aussi.

    Posté par sylire, vendredi 18 juillet 2014 à 22:34 | | Répondre
  • Ce roman ne m'a jamais tentée, donc rien de nouveau pour moi !

    Posté par Géraldine, samedi 19 juillet 2014 à 20:18 | | Répondre
    • Des avis tranches et la polémique m'ont rendu curieuses.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 19 juillet 2014 à 20:38 | | Répondre
  • Il y a eu beaucoup de polémiques car les parents ont été outrés de la façon qu'il les décrit dans le livre. Dans le Courrier Picard, les parents et la famille entière ont fait des interviews en démentant mot par mot ce livre. Ce livre n'ai été fait que pour être vendu pour une autobiographie alors que ce n'est qu'un roman. C'est peut-être pour cela que beaucoup de questions restent en suspens.
    Bon dimanche

    Posté par Astrid, dimanche 27 juillet 2014 à 08:24 | | Répondre
    • Merci pour ces précisions. Tu l'as lu ? Bizes

      Posté par Alex mot a mots, mardi 29 juillet 2014 à 08:45 | | Répondre
  • Plus ça va moins j'ai envie de le lire... Je pense que ce roman n'est pas pour moi...

    Posté par Noukette, mardi 29 juillet 2014 à 17:41 | | Répondre
    • Alors il vaut mieux te concentrer sur autre chose, en effet.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 30 juillet 2014 à 10:06 | | Répondre
  • Des thèmes qui me parlent mais est-ce suffisant pour avoir envie de le lire ? Je ne sais pas vu la chronique et les différents commentaires que tu as reçus....

    Posté par Sudisine, mardi 5 août 2014 à 07:21 | | Répondre
    • Une lecture qui divise. Lu car je voulais me faire mon avis.

      Posté par Alex mot a mots, jeudi 7 août 2014 à 10:13 | | Répondre
  • Je n'ai toujours pas franchi le cap de cette lecture. J'ai tendance à me méfier des auteurs qui font polémique... même s'il faudrait que je me fonde mon propre avis.

    Posté par Carnetparisien, lundi 11 août 2014 à 21:46 | | Répondre
  • Ce livre, je l'ai pris, puis reposé, puis pris, puis reposé.. Sans arrivée à me décider. Je ne sais pas pourquoi !!!

    Posté par CeciBon, mercredi 13 août 2014 à 08:32 | | Répondre
    • Cela m'arrive aussi. Mais en général, je finis par abandonner.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 13 août 2014 à 20:02 | | Répondre
Nouveau commentaire