Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie OTSUKA

51WGKA1fEjL

10/18, 19 septembre 2013, 143 pages

Résumé de l'éditeur :

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.

C'est après une éprouvante traversée de l'Océan pacifique qu'elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir. À la façon d'un choeur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées... leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs...

Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre et la détention dans les camps d'internement - l'État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l'oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n'avaient jamais existé.

Mon avis :

J'ai aimé ce roman à la mélodie si particulière, sans pour autant en faire un coup de coeur.

Tout est évoqué, par de brèves phrases, des situations complexes aux plus simples, des états d'âmes et des rêves.

Le partie-pris de la narration peu paraître déroutant, mais celle-ci n'est jamais lassante.

Un Prix Femina du roman étranger 2012 intéressant.

L'image que je retiendrai :

Celle des femmes courbées dans les champs de betteraves et autres brocolis.

Posté par Alex mot a mots à 13:25 - Auteurs en O - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie OTSUKA

    Je l'avais bien aimé aussi...

    Posté par Laeti, samedi 16 août 2014 à 14:04 | | Répondre
    • Comme toi, je fais partie des lecteurs qui ont aimé.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 17 août 2014 à 09:22 | | Répondre
  • Un livre que je n'ai pas encore lu...

    Posté par zazy, samedi 16 août 2014 à 14:14 | | Répondre
    • Des avis très différents sur ce roman m'ont incités à l'ouvrir. Je fais partie de celles qui ont aimé.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 17 août 2014 à 09:23 | | Répondre
  • Je n'ai toujours pas lu celui-ci (dans ma PAL), mais j'avais déjà beaucoup aimé son précédent roman, Quand l'empereur était un dieu, pourtant jugé moins bon que celui-ci.

    Posté par Miss Léo, samedi 16 août 2014 à 15:23 | | Répondre
  • Bonjour Alex
    Cet épisode de la détention de citoyens américains d'origine japonaise (les Nisei) sur le sol américain a été traité au moins deux fois par des auteurs américains à la Série Noire
    Le Jap se débride de EV Cunningham SN N° 1998
    Le mausolée de la vengeance de Bill Pronzini SN N° 2008.
    Et pour eux il s'agit bien d'un épisode honteux de l'histoire des États-Unis, qui en cumule déjà pas mal.
    Amitiés

    Posté par Oncle Paul, samedi 16 août 2014 à 16:55 | | Répondre
    • Il me semble que Spilberg avait fait un film su rle sujet, également, mais le titre m'échappe.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 17 août 2014 à 09:24 | | Répondre
  • Un livre que je prends, que je repose, que je prends, que je repose... je vais peut-être finir par le lire!

    Posté par Jules se livre, samedi 16 août 2014 à 20:02 | | Répondre
    • Il se lit relativement vite, qui plus est. Pourquoi s'en priver.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 17 août 2014 à 09:25 | | Répondre
  • Je fais partie de ceux qui ne l'ont pas encore découvert mais je le garde bien en tête, le temps d'en avoir une image un peu plus floue et lui laisser toutes ses chances.

    Posté par La chèvre grise, samedi 16 août 2014 à 22:57 | | Répondre
    • J'espère que, comme moi, tu feras partie de celles qui ont aimé.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 17 août 2014 à 09:26 | | Répondre
  • J'ai adoré ce livre. Une centaine de pages mais quelles pages. J'ai dans ma PAL son 1er roman : Quand l'empereur était un dieu.

    Posté par Mademoisellezo, dimanche 17 août 2014 à 05:29 | | Répondre
    • L'auteure n'en est pas à son coup d'essai, alors.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 17 août 2014 à 09:26 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé ce livre également

    Posté par Laure, dimanche 17 août 2014 à 07:59 | | Répondre
  • La narration est déroutante mais elle m'a totalement emporté.

    Posté par jerome, dimanche 17 août 2014 à 09:00 | | Répondre
  • J'avais beaucoup aimé la narration, ce "nous" qui englobe toutes les femmes, les prends dans leurs globalités et leurs individualités. Un excellent bouquin

    Posté par Yv, dimanche 17 août 2014 à 09:31 | | Répondre
  • Bonjour Alex, pour moi non plus, ce roman n'a pas été un coup de foudre, j'ai même eu du mal à le terminer et pourtant il n'est pas très long. Bon dimanche.

    Posté par dasola, dimanche 17 août 2014 à 11:53 | | Répondre
    • Tu fais donc partie de celles qui n'ont pas aimé.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 août 2014 à 18:11 | | Répondre
    • Tu fais donc partie de celles qui n'ont pas aimé.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 août 2014 à 18:13 | | Répondre
  • J'ai eu un peu de mal même si il a son intérêt !

    Posté par cristie, dimanche 17 août 2014 à 13:03 | | Répondre
  • Je n'avais pas fait de chronique sur cette lecture, mais je l'avais beaucoup appréciée aussi.

    Posté par Lilibook, dimanche 17 août 2014 à 18:42 | | Répondre
  • J'ai apprécié le sujet du livre, mais son style m'a quelques peu dérouté et a même fini par me lasser.

    Posté par Lectureetcie, dimanche 17 août 2014 à 19:28 | | Répondre
    • Je comprends ta lassitude, que j'avais quelque peu ressentie, également. Mais pas de quoi me faire abandonner.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 août 2014 à 18:21 | | Répondre
  • J'ai noté les livres dont parle Oncle Paul. Le sujet des camps m'intéresse : il y en avait d'ailleurs un dans le Colorado. J'ai trouvé le livre de Julie Otsuka original, mais peut-être un peu rapide.

    Posté par Jackie Brown, dimanche 17 août 2014 à 22:23 | | Répondre
    • Comme le style est un peu particulier, sans doute ne voulait-elle pas lasser.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 août 2014 à 18:21 | | Répondre
  • Le type de narration utilisé m' a lassée un peu....

    Posté par clara, lundi 18 août 2014 à 09:18 | | Répondre
    • Je comprends. Sans doute est-ce pour cela que l'auteure a fait court.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 18 août 2014 à 18:22 | | Répondre
  • Hé oui, j'ai aimé (et puis ce n'était pas trop long)

    Posté par keisha, lundi 18 août 2014 à 14:57 | | Répondre
  • difficile mais très beau

    Posté par Violette, lundi 18 août 2014 à 15:15 | | Répondre
  • Beaucoup aimé aussi, surtout la première partie !

    Posté par Cynthia, lundi 18 août 2014 à 23:26 | | Répondre
  • Toujours dans mes projets de lecture.. pfff, je ne m'en sortirai jamais !

    Posté par Géraldine, jeudi 21 août 2014 à 20:18 | | Répondre
  • In the pile... je pense que je vais l,en sortir bientôt, je suis curieuse.

    Posté par Karine:), vendredi 22 août 2014 à 15:56 | | Répondre
Nouveau commentaire