Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

N'éteins pas la lumière - Bernard MINIER

lumiere

XO, 27 février 2014, 616 pages

Résumé de l'éditeur :

Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l'homme qui l'interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire... Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu'un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption. 

Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d'une chambre d'hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s'est donné la mort un an plus tôt. Quelqu'un veut le voir reprendre du service... ce qu'il va faire, à l'insu de sa hiérarchie et de ses collègues. 

Et si nos proches n'étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l'obscurité certains secrets refusaient de mourir ? 

Mon avis :
Je retrouve avec plaisir Servaz et son enquête sous le manteau cette fois-ci,
qui nous emmène de la cité de l'espace de Toulouse à la cité des étoiles en
Russie.
L'écheveau est difficile à démêler et la victime pas forcément celle que
l'on croit.

La tension monte, l'étau se resserre autour des personnages et on attend la
confrontation.
L'auteur nous offre de beaux personnages de femmes combatives et
décidées.

Et il utilise un vocabulaire peu usité, comme cette la présence du mot
« consomption », plus vue depuis mes lectures de roman du 19e siècle.
Des passages intéressants, notamment celui sur la conquête spatiale
et l'étrange absence des femmes dans celle-ci.
Mais M. Minier sait que
son lectorat est féminin, n'est-ce pas.
Ou celui sur les femmes dans l'opéra, « personnages toujours
malheureux, connaissant une fin tragique, l'opéra était le lieu de leur
défaite inéluctable
 ». p.450
Toutefois, une fin un peu trop « rose » à mon goût.
L'image que je retiendrai :
Celle du chien Darkan, molosse qui fait peur à Servaz, mais affectueux avec
les enfants.
Des citations :
"L'enfance, elle ne dure pas longtemps, mais on n'en guérit jamais." (p.34) Une phrase d'Audiard : « Heureux les fêlés car ils laisseront passer la
lumière.
» (p. 51)

85262867

 

Posté par Alex mot a mots à 12:17 - Auteurs en M - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :



Commentaires sur N'éteins pas la lumière - Bernard MINIER

  • Oh oh... Toulouse ? Tu sais me parler ! Bonne rentrée Alex !

    Posté par soukee, jeudi 4 septembre 2014 à 21:41 | | Répondre
  • N'éteins pas j'aime voir à travers ta chemise arachnéenne
    Bisous et bon Dredi

    Posté par HIL le Rhodan, vendredi 5 septembre 2014 à 09:19 | | Répondre
  • Beaucoup de choses à lire, je passe pour l'instant ^^

    Posté par yuko, vendredi 5 septembre 2014 à 22:17 | | Répondre
    • Cette lecture n'est pas essentielle en effet.

      Posté par Alex mot a mots, samedi 6 septembre 2014 à 12:46 | | Répondre
  • J'aime bien cet auteur. J'aimerais bien lire celui-ci aussi.

    Posté par Mango, vendredi 5 septembre 2014 à 23:41 | | Répondre
  • Un auteur qu'il faudrait que j'arrive à lire .. quand je pourrai le glisser quelque part.

    Posté par aifelle1, samedi 6 septembre 2014 à 06:26 | | Répondre
  • J'aime bien la citation sur les femmes dans l'opéra... au destin souvent tragique!

    Posté par keisha, samedi 6 septembre 2014 à 11:09 | | Répondre
  • Rebonsoir Alex, comme j'ai aimé les deux premiers romans (surtout le premier) de Bernard Minier, je lirais certainement celui-ci, un jour ou l'autre. Bonne soirée.

    Posté par dasola, samedi 6 septembre 2014 à 18:34 | | Répondre
  • Pas certaine d'avoir envie de lire ce livre

    Posté par zazy, samedi 6 septembre 2014 à 22:16 | | Répondre
  • Un peu déçue par le cercle, mais je lirai celui-ci aussi c'est sur!

    Posté par Laeti, vendredi 12 septembre 2014 à 07:50 | | Répondre
  • je veux le lire, il a l'air trop bien !

    Posté par 100drine, dimanche 14 septembre 2014 à 11:59 | | Répondre
  • J'avais bien aimé son deuxième, mais pas son premier. Du coup j'hésite...

    Posté par Hélène, mardi 16 septembre 2014 à 08:29 | | Répondre
    • Je garde un bon souvenir de son premier. Et celui-ci est dans la même veine.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 16 septembre 2014 à 17:55 | | Répondre
Nouveau commentaire