Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Nos disparus - Tim GAUTREAU

51ejuxYGpGL

Seuil, 21 août 2014, 544 pages

Résumé de l'éditeur :

Sam Simoneaux, dont la famille a été massacrée quand il avait six mois, débarque en France le jour de l'Armistice. De la Première Guerre, il ne connaîtra que le déminage des champs de bataille de l'Argonne.

De retour à La Nouvelle Orléans, devenu responsable d'étage aux grands magasins Krine, il ne peut empêcher l'enlèvement, quasiment sous ses yeux, de Lily Weller, 3 ans.

Licencié, sommé par les parents Weller de retrouver leur enfant, il est embauché comme troisième lieutenant (maintenir l'ordre et à l'occasion jouer du piano) sur l'Ambassador, bateau à aubes qui sillonne le Mississippi.

Le roman se déploie alors le long du fleuve, scandé par la musique de jazz - orchestre noir, orchestre blanc et alcool à volonté. Au gré des escales, et des bagarres, Sam cherche Lily, et met au jour un fructueux commerce d'enfants animé par quelques spécimens peu reluisants de la pègre des bayous.

Mais le vrai sujet, au-delà de cette chatoyante fresque naturaliste, tourne autour des liens du sang, de l'inanité de la vengeance, et de la transmission des valeurs. Ainsi que du destin des hommes revenus de la guerre déboussolés et sans travail.

Mon avis :

J'ai aimé cette promenade le long du Mississippi sur un bateau à aube. Les gens y viennent danser mais aussi chercher la fraîcheur sur le fleuve.

J'y ai découvert que ces bateaux étaient de vieux rafiots qu'une simple collision pouvait transformer en allumettes et qui ne tenaient que par les couches successives de peintures.

Les musiciens sont aussi balayeurs avant ou après les concerts ; concerts qui pouvaient avoir lieu jusqu'à 3 fois par jour.

L'histoire de la recherche de la petite Lily m'a moins passionnée, car la petite fille semble trouver des avantages matériels dans sa nouvelle famille.

Enfin, l'histoire de la vengeance ne m'a pas passionnée, car j'étais déjà convaincue de l'inanité de celle-ci.

Au final, j'ai aimé suivre les pas de Sam depuis son enfance éclatée jusqu'à la fin de l'aventure.

L'image que je retiendrai :

Celle de Sam découvrant le violon de son père et se remettant à jouer du piano avec plus de sérieux.

Posté par Alex mot a mots à 10:50 - Auteurs en G - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,



Commentaires sur Nos disparus - Tim GAUTREAU

  • Bonjour Alex
    Un très beau roman tout comme le précédent de Tim Gautreaux : Le dernier arbre
    Amitiés

    Posté par Oncle Paul, lundi 20 octobre 2014 à 10:58 | | Répondre
    • Oh non, encore euh titre à noter....
      Amitiés.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 18:20 | | Répondre
  • Je viens de lire le billet de Kathel sur le même roman ; vous donnez envie de le lire, je le prendrai à la bibliothèque.

    Posté par aifelle1, lundi 20 octobre 2014 à 11:05 | | Répondre
    • J'espère qu'il te plaira autant qu'à nous....

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 18:20 | | Répondre
  • Découvrir un violon et jouer du piano, un véritable artiste ce gars
    Bisous et bon lundi Alex

    Posté par HIL le Rhodan, lundi 20 octobre 2014 à 11:13 | | Répondre
    • Exactement, tout comme son papa.
      Bizes à vous.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 18:20 | | Répondre
  • Je ne connais pas du tout, mais tu m'as. Invaincue de faire la croisiere. Merci

    Posté par Cecile, lundi 20 octobre 2014 à 12:39 | | Répondre
  • Il fait parti de ma sélection celui ci et pour le dépaysement total qu'il m'apporterait, cette croisière le long du fleuve, il me tente beaucoup... Bonne semaine Alex, bises

    Posté par L'or rouge, lundi 20 octobre 2014 à 12:49 | | Répondre
    • Alors ne résiste pas à cette tentation.
      Bizes et bonne semaine à toi aussi.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 18:21 | | Répondre
  • Nous avons fait une lecture commune sans le savoir. J'ai beaucoup aimé ce roman, avec à peine un peu de mal à entrer dedans au début... en fait à savoir où on allait au début. (il faut dire que je n'avais pas lu, ou presque pas, la quatrième de couverture !)

    Posté par kathel, lundi 20 octobre 2014 à 13:32 | | Répondre
    • Moi non plus, je savais juste qu'il était question d'enlèvement et de vengeance, ce qui est déjà pas mal.....
      Je vais aller lire ton billet.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 18:22 | | Répondre
  • Vu chez Kathel aussi ce matin et je l'ai noté pour le dépaysement !!!

    Posté par Asphodèle, lundi 20 octobre 2014 à 14:00 | | Répondre
  • En voila un qui me tente carrément depuis sa sortie !

    Posté par jerome, lundi 20 octobre 2014 à 20:32 | | Répondre
    • Malgré son nombre de pages, c'est un roman avec une vraie ambiance qu'on lâche difficilement.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 18:24 | | Répondre
  • C'est dépaysant ! Il pourrait me tenter dès que j'aurai descendu ma PAL de vacances !

    Posté par cristie, mardi 21 octobre 2014 à 16:50 | | Répondre
  • Toi aussi tu donner sacrément envie ...

    Posté par Une Comete, mardi 21 octobre 2014 à 18:54 | | Répondre
  • Dommage que la recherche de la petite fille soit moins passionnante que le reste du livre car il a l'air vraiment bien il me tente beaucoup !

    Posté par Sybille, mardi 21 octobre 2014 à 20:29 | | Répondre
    • Disons que cet aspect m'a moins passionné, mais n'en reste pas moins intéressant.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 21 octobre 2014 à 21:14 | | Répondre
  • Très tentée aussi. Je me le mets de côté pour quand la Rentrée sera passée!

    Posté par Mango, mercredi 22 octobre 2014 à 09:52 | | Répondre
  • Deuxième billet que je lis ce soir sur ce titre et qui me donne très très envie de le lire !

    Posté par Midola, mercredi 22 octobre 2014 à 21:15 | | Répondre
  • J'ai vu l'auteur au festival America, mais j'attends un moment plus tranquille pour le lire (un pavé!)

    Posté par keisha, jeudi 23 octobre 2014 à 10:03 | | Répondre
    • Oui, un sacré pavé ! Mais quelle aventure.

      Posté par Alex mot a mots, vendredi 24 octobre 2014 à 08:38 | | Répondre
  • Je l'ai noté, il me tente pas mal ce livre

    Posté par sous les galets, samedi 25 octobre 2014 à 14:01 | | Répondre
    • Je ne peux que confirmer : il est très bien.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 27 octobre 2014 à 09:25 | | Répondre
  • c'est bien tentant.

    Posté par Linelit, samedi 25 octobre 2014 à 17:14 | | Répondre
  • Il me tente depuis un moment ce livre... et ton billet ne fait que confirmer cet état de fait ! Bon we

    Posté par Margotte, samedi 25 octobre 2014 à 21:09 | | Répondre
  • Je n'ai jamais lu cet auteur. C'est donc un livre qui nous promène... pourquoi pas !

    Posté par Syl., dimanche 26 octobre 2014 à 13:29 | | Répondre
    • Une jolie promenade tout le long du fleuve Mississippi. Très dépaysant, en effet.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 27 octobre 2014 à 09:30 | | Répondre
Nouveau commentaire