Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

Charlotte - David FOENKINOS

51eAH+P7gRL

Gallimard, 21 août 2014, 224 pages

Résumé de l'éditeur :

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte.
Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France.
Exilée, elle entreprend la composition d'une oeuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : "C'est toute ma vie". 
Mon avis :
Quelle déception, la lecture de ce roman !
Bon, j'ai compris pourquoi l'auteur revenait à la ligne à chaque phrase. OK. Mais cela n'a pas suffit à faire surgir une émotion particulière.
D'abord parce que l'auteur est omniprésent dans les lignes qu'il écrit sur une artiste. C'est bien qu'il soit allé sur les pas même de Charlotte, qu'il ait vue sa maison ou son collège. J'en suis ravie pour lui, mais et après ?
Charlotte a lu Dostoïevski et Kafka : super ! Qu'est-ce qu'elle en retire ? Qu'est-ce que cela lui a apporté ?
Charlotte peint dans des couleurs chaudes, mais impossible de trouver une description de son geste, de son "phrasé", de ce qui fait la particularité de ses toiles. Si vous voulez le savoir, consulter Google.
L'univers familiale et les suicides de ses branches féminines sont également rabâchées. Mais qu'est-ce que cela apporte de profondeur à la réflexion de l'artiste ?
Au final, un roman bien plat qui va jusque dans la chambre à gaz avec Charlotte et son gros ventre.
L'image que je retiendrai :
Celle du don des toiles de Charlotte Salomon au Musée historique juif d'Amsterdam qui ne l'expose même pas en permanence.

94682364

Posté par Alex mot a mots à 20:00 - Auteurs en F - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur Charlotte - David FOENKINOS

  • Oui, une petite déception pour moi aussi car il n'est pas allé au fond des choses

    Posté par zazy, samedi 10 janvier 2015 à 20:19 | | Répondre
  • moi j'ai bien aimé ce roman.

    Posté par line66, dimanche 11 janvier 2015 à 06:23 | | Répondre
    • Une vraie déception. J'en attendais trop, je pense.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 12 janvier 2015 à 19:01 | | Répondre
  • Je le prendrai à la bibliothèque pour me faire une idée, sans urgence.

    Posté par aifelle1, dimanche 11 janvier 2015 à 06:47 | | Répondre
    • Maintenant que le rush de la rentrée de septembre est passé.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 12 janvier 2015 à 19:02 | | Répondre
  • 26 ans, enceinte, Allemagne nazi, tout pour plaire quoi.
    Bisous endimanchés Alex

    Posté par HIL le Rhodan, dimanche 11 janvier 2015 à 09:06 | | Répondre
  • Bien plat, on est d'accord. Le monsieur s'est un peu regardé écrire mais ça manque clairement de profondeur.

    Posté par jerome, dimanche 11 janvier 2015 à 10:28 | | Répondre
  • Le fond de commerce de Foenkinos, c'est quand même l'autofiction et ça se voit dans ce livre. Mais c'est vrai qu'il revendique beaucoup son lien avec cette femme alors que son livre reste bien froid.

    Posté par Estellecalim, dimanche 11 janvier 2015 à 11:07 | | Répondre
  • C'est vraiment dommage..je l'ai dans ma bibliothèque, je le lirai quand même du coup !

    Posté par Sybille, dimanche 11 janvier 2015 à 11:37 | | Répondre
  • J'apprécie l'auteur et son style mais ce genre de thématique, ne m'attire pas du tout mais alors pas du tout alors je ne le retiens pas...

    Posté par Sudisine, dimanche 11 janvier 2015 à 16:14 | | Répondre
    • Surtout qua dans ce roman, il n'y a pas vraiment de style.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 12 janvier 2015 à 19:05 | | Répondre
  • Ma Pal en sera plus légère ...
    Bonne année Alex !
    Bisous

    Posté par cristie, dimanche 11 janvier 2015 à 16:35 | | Répondre
    • Ravie pour ta PAL.
      Bonne année à toi aussi.
      Bises

      Posté par Alex mot a mots, lundi 12 janvier 2015 à 19:06 | | Répondre
  • Pour ma part, j'ai adoré...

    Posté par ptitlapin, dimanche 11 janvier 2015 à 19:26 | | Répondre
  • Ma découverte de l'auteur avec "La délicatesse" ne m'a pas emballée. Foenkinos me semble pourtant sympathique quand je l'entends en interview. Mais ce titre ne me tente pas non plus. Il aura néanmoins eu le mérite (même si je ne l'ai pas lu, et par le simple battage médiatique) de me faire découvrir cette artiste que je ne connaissais absolument pas.

    Posté par La chèvre grise, lundi 12 janvier 2015 à 10:55 | | Répondre
    • J'ai aussi découvert cette artiste, c'est déjà ça, tu as raison.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 12 janvier 2015 à 19:08 | | Répondre
  • moi j'aime Foenkinos. Je lirai celui-là... plus tard.

    Posté par Une Comete, lundi 12 janvier 2015 à 15:38 | | Répondre
  • Je ne suis pas du tout tentée, au vu de tes réserves.

    Posté par Soie, mardi 13 janvier 2015 à 15:02 | | Répondre
  • rares sont les critiques négatives sur ce livre... déjà que j'hésitais.. je crois que je vais passer mon tour!!!!!!!!!!

    Posté par titoulematou, mercredi 14 janvier 2015 à 14:32 | | Répondre
  • Pas mon auteur favori, je passe....

    Posté par Yv, jeudi 15 janvier 2015 à 16:51 | | Répondre
  • je l'ai bien aimé quand même, le bémol, c'est le côté "je me mets en avant, je parle de moi, ego, ego, ego... qui semble être le propre de cette génération d'auteur.
    je viens de finir "L'écrivain national" avec le même ressenti...
    la palme d'or revenant à "Oona et Salinger" de Beigbeder.
    ils ont des sujets intéressants mais il faut se farcir leur vie au passage...

    Posté par Eve-Yeshe, mardi 27 janvier 2015 à 15:17 | | Répondre
    • On m'avait prêté le Oona et Salinger, que je n'ai jamais ouvert. Ouf !

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 28 janvier 2015 à 14:23 | | Répondre
Nouveau commentaire