Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

A la grâce des hommes - Hannah KENT

9782258104501FS

Presses de la Cité, 15 mai 2014, 395 pages

Résumé de l'éditeur :

Agnes Magnúsdóttir, servante dans l'Islande austère et violente du XIXe siècle, est condamnée à mort pour l'assassinat de son amant et placée dans une ferme reculée en attendant son exécution. Horrifiés à l'idée d'héberger une meurtrière, le fermier, sa femme et leurs deux filles évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Tóti, le révérend chargé de préparer la jeune femme à sa fin prochaine, tente de la comprendre. 

Au fil des mois, Agnes raconte sa vérité, aussi terrible soit-elle à accepter. Mais la justice des hommes est en marche, et pourquoi Agnes réapprendrait-elle à vivre si c'est pour mourir ?

Mon avis :

Avec cette lecture, je me suis littéralement retrouvée plongée dans une maison reculée du nord de l'Islande en plein 19e siècle, où l'on se chauffe au feu de tourbe et l'on s'éclaire à la bougie de graisse de phoque.

L'atmosphère y est opaque, gluante et humide, l'extérieur de la maison froid et venteux. Malgré tout, les paysans tirent de la terre le meilleur d'elle.

Petit à petit se noue une relation d'amitié entre les membres de la famille et Agnes, la condamnée à mort. Plus qu'à son confesseur, c'est à la famille qui l'accueille qu'elle va raconter ce qui s'est passé le jour du drame.

Si j'ai été quelque peu déçue par la psychologie des personnages tracée à gros traits, j'ai en revanche beaucoup aimé l'atmosphère du roman.

L'histoire est plus convenue, également, entre la méchante qui est en fait une gentille ; les justiciers qui sont des méchants ; la méchante famille qui se prend d'amitié pour la condamnée, et le confesseur qui tombe malade de la confession de sa patiente.

L'image que je retiendrai :

Celle des badstofas : les salles communes dans les fermes traditionnelles islandaises où la vie se déroule, la nuit aussi, car on y dort.

Posté par Alex mot a mots à 12:34 - Auteurs en K - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,



Commentaires sur A la grâce des hommes - Hannah KENT

    Ouais drôle de question
    Bisous Alex

    Posté par HIL le Rhodan, lundi 19 janvier 2015 à 06:56 | | Répondre
  • Un personnage, une histoire, un lieu, une époque. Tout ce qu'il faut pour faire un bon roman et un bon film plutôt grand public.
    J'ai aimé replonger dans cette ambiance déjà appréciée avec Nuage de cendres de Dominic Cooper

    Posté par Jostein, lundi 19 janvier 2015 à 08:53 | | Répondre
    • Je note le titre que tu cites, pour l'ambiance.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 19 janvier 2015 à 15:03 | | Répondre
  • Ça me plaît bien ! Je note, sauf si tu me dis qu'à la fin elle n'est pas graciée.
    Bonne semaine

    Posté par Syl., lundi 19 janvier 2015 à 10:14 | | Répondre
  • Du convenu que je laisse

    Posté par zazy, lundi 19 janvier 2015 à 10:23 | | Répondre
  • Je note pour l'atmosphère.

    Posté par aifelle1, lundi 19 janvier 2015 à 13:12 | | Répondre
    • Il dégage vraiment une atmosphère particulière.

      Posté par Alex mot a mots, lundi 19 janvier 2015 à 15:05 | | Répondre
  • Rien que pour l'atmosphère islandaise, je me laisserai bien tenter.

    Posté par jerome, lundi 19 janvier 2015 à 13:24 | | Répondre
  • Ce livre me tente beaucoup :

    Posté par Léa Touch Book, lundi 19 janvier 2015 à 19:56 | | Répondre
  • Pas totallement convaincu, mais la couverture est très belle

    Posté par Sérialecteur, lundi 19 janvier 2015 à 21:29 | | Répondre
  • Pourquoi pas, j'aime bien ce genre d'histoire.

    Posté par sous les galets, mardi 20 janvier 2015 à 06:45 | | Répondre
  • Tiens, ça m'intéresse. Ça me rappellera mon incursion sur cette île en 2009 !

    Posté par soukee, mardi 20 janvier 2015 à 15:04 | | Répondre
    • Alors je compte sur toi pour me dire ton ressenti sur le bouquin par rapport à ton expérience.

      Posté par Alex mot a mots, mardi 20 janvier 2015 à 18:46 | | Répondre
  • Rien que pour l'atmosphère brumeuse et l'Islande je suis déjà presque sûre que je l'aimerais... On verra puisqu'il est dans ma PAL ;0) Bises, bon mercredi Alex

    Posté par L'or rouge, mercredi 21 janvier 2015 à 12:53 | | Répondre
    • Je ne peux que t'encourager à l'en sortir.

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 21 janvier 2015 à 13:14 | | Répondre
  • Rhooo mais il me tente, je le note pour les achats de mars (non je ne craquerai pas en février ) ! Je suis sûre d'aimer l'atmosphère mais faut-il quand même que l'histoire tienne debout !

    Posté par Asphodèle, mercredi 21 janvier 2015 à 18:48 | | Répondre
    • Le mois de février étant plus court, tu as plus de chance d'être moins tentée.

      Posté par Alex mot a mots, jeudi 22 janvier 2015 à 12:47 | | Répondre
  • Un avis un peu mitigé, du coup, non ?

    Peut être que je me laisserais tenter si je le croise, pour me faire ma propre opinion.

    Posté par CeciBon, jeudi 22 janvier 2015 à 14:29 | | Répondre
  • Le résumé me tente bien mais si la psychologie des personnages n'est pas profonde, je crains de ne pas adhérer complétement.

    Posté par Sudisine, vendredi 23 janvier 2015 à 10:01 | | Répondre
    • De ce point de vue, cela laisse un peu à désirer, en effet.

      Posté par Alex mot a mots, dimanche 25 janvier 2015 à 13:32 | | Répondre
  • Je l'ai lu et l'ai beaucoup aimé. Très émouvant.

    Posté par Une ribambelle, samedi 24 janvier 2015 à 18:45 | | Répondre
  • j'ai honte je l'ai dans ma PAL depuis des mois, et... je ne l'ai pas encore lu,
    le contexte me plaît mais j'aime bien quand la psychologie des personnages est fouillée d'où une hésitation supplémentaire..
    le comble je l'ai offert à une amie et je ne sais même pas si elle l'a aimé. elle ne m'en a jamais parlé

    Posté par Eve-Yeshe, mardi 27 janvier 2015 à 15:21 | | Répondre
    • Peut-être que, comme toi, elle ne l'a pas encore lu.....

      Posté par Alex mot a mots, mercredi 28 janvier 2015 à 14:23 | | Répondre
Nouveau commentaire