Mot-à-mots

J'ai commencé ma vie comme je la finirai... Au milieu des livres (Jean-Paul SARTRE)

samedi 18 janvier 2014

Le soleil à mes pieds - Delphine BERTHOLON

JC Lattès, 21 août 2013, 187 pages Résumé de l'éditeur : Il y a la petite, 22 ans, un âge comme deux cygnes posés sur un lac. Fragile et ravissante, elle peine à se jeter dans le grand monde et se réfugie dans la solitude de son appartement. La grande, 24 ans, s’agite dans la ville : nymphomane, tyrannique et machiavélique, fascinée par la mort, elle se nourrit de la dépendance affective qu’elle impose à sa cadette. Deux sœurs qui ont grandi avec un terrible secret et qui, dix-huit ans plus tard, se démènent pour tenter... [Lire la suite]
Posté par Alex mot a mots à 12:46 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 17 décembre 2013

Profanes - Jeanne BENAMEUR

Actes Sud, 9 janvier 2013, 240 pages Résumé de l'éditeur : Ils sont quatre, ils ne se connaissent pas mais ils vont rythmer la vie du docteur Octave Lassalle qui les a soigneusement choisis comme on compose une équipe - comme avant autour de la table d'opération, mais cette fois-ci, c'est sa propre peau qu'il sauve, sa propre sortie qu'il prépare. Ensemble, cette improbable communauté progressivement tissée de liens aussi puissants qu'inattendus, franchira un seuil, celui des blessures secrètes. Mon avis : J'avais été quelque... [Lire la suite]
Posté par Alex mot a mots à 12:46 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 8 décembre 2013

Les reflets d'argent - Susan FLETCHER

Plon, 25 avril 2013, 461 pages Résumé de l'éditeur : Une légende raconte qu'il y a très longtemps un homme, pleurant son amour perdu, entendit en marchant sur une plage de l'île de Parla, une voix portée par le vent, ces mots comme soufflés par la mer : l'espoir existe. Il se tourna alors vers la mer, et vit un homme au loin, flottant à son aise dans l'eau déchaînée. L'homme plongea et ne reparut pas. Il avait une queue de poisson. Certains le prirent pour un fou, d'autres le crurent, car cette île avait toujours charrié... [Lire la suite]
Posté par Alex mot a mots à 12:32 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 31 juillet 2013

Le voile noir - Anny DUPEREY

Seuil, ré-édition 17 octobre 2003, 256 pages Résumé de l'éditeur : Un voile noir. Celui dont son père, photographe, recouvrait l'appareil pour les rassembler tous, à jamais, dans sa boîte. Celui qu'elle dut porter, si tôt, à l'enterrement de ses jeunes parents. Celui surtout qui s'abattit sur sa mémoire pendant d'interminables années... Jusqu'à ce jour où Anny Duperey ose enfin ouvrir ce tiroir de commode qui renferme les photos de son enfance, mutilée par l'accident domestique, si scandaleusement banal, qui tua ses parents. En... [Lire la suite]
Posté par Alex mot a mots à 12:55 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 29 mars 2013

La petite robe de Paul - Philippe GRIMBERT

Grasset, 22 août 2001, 177 pages Résumé de l'éiteur : Alors qu'il se promène dans un quartier de Paris qui n'est pas le sien, Paul, la cinquantaine, marié, est irrésistiblement attiré par une petite robe blanche de fillette, exposé dans la vitrine d'un magasin. Cet innocent vêtement dont il a fait l'acquisition va se trouver à l'origine d'un véritable drame, précipitant ses acteurs aux limites de la déraison et de la mort. Dans la vie tranquille de Paul, cet achat impulsif, apparement anodin, produit des effets dévastateurs au... [Lire la suite]
Posté par Alex mot a mots à 12:39 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 28 novembre 2012

Laissez les cendres s'envoler - Nathalie RHEIMS

Edition Léo Scheer, 22 août 2012, 254 pages Résumé de l'éditeur : «J'ai perdu ma mère. Elle a disparu il y a plus de dix ans. Ma mère est morte, je le sais. Mais, lorsque j'y pense, je ne ressens aucun chagrin, pas la moindre émotion.» Dans son quatorzième roman, Nathalie Rheims laisse apparaître, pour la première fois, la figure de la mère. Une femme se souvient, des années plus tard, du jour où, quand elle était adolescente, sa mère l'a abandonnée. Sa croyance en un amour maternel absolu, irrévocable, était-elle une illusion ? ... [Lire la suite]
Posté par Alex mot a mots à 12:40 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,